×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Eco-Consom

    Les repères politiques

    Par L'Economiste | Edition N°:327 Le 23/04/1998 | Partager

    · Pas de visa espagnol pour des journalistes
    Les journalistes ne manqueront pas d'interroger M. José Maria Aznar, président du gouvernement espagnol, sur les raisons qui ont poussé le consulat de son pays à Rabat à refuser de donner un visa à des journalistes marocains qui voulaient se rendre à Gibraltar. Objectif: s'enquérir des conditions de vie de la communauté marocaine installée dans le Rocher. Le voyage était organisé par le Syndicat National de la Presse Marocaine (SNPM), dirigé par M. Younès Moujahid. Ce dernier avait obtenu il y a quelques années le prix du meilleur reportage. Le sujet portait sur le sit-in de ces Marocains à Gibraltar.
    En signe de protestation, le SNMP a publié un communiqué de presse qui annonce le report du voyage prévu du 17 au 19 avril derniers et en fournit les raisons.

    · Ligue Arabe: Sus au terrorisme
    Les ministres arabes de l'Intérieur et de la Justice, réunis au siège de la Ligue Arabe au Caire depuis le 22 avril, vont déclarer la guerre au terrorisme. Les travaux de la réunion conjointe extraordinaire seront sanctionnés par la signature d'une convention de coopération et de coordination interarabe en matière de lutte contre le terrorisme. M. Driss Basri, ministre d'Etat à l'Intérieur, et M. Omar Azziman, ministre de la Justice, représentent le Maroc.

    · La gronde monte chez les phosphatiers de la CDT
    La CDT souffle le chaud et le froid. Pendant que son secrétaire général s'occupe de l'international (médicaments et denrées alimentaires en faveur de l'Irak), ses lieutenants mènent le combat au niveau national. C'est ainsi que le Syndicat National des Travailleurs du Phosphate (SNTP), affilié à la CDT, a tenu son congrès les 16, 17 et 18 avril. Son secrétaire général, M. El Houssaine Kafouni, multiplie les sorties médiatiques. Le deuxième syndicat national par le nombre d'affiliés a essentiellement débattu de la place qui est la sienne au sein de la CDT. Au centre des débats, les retombées du dernier congrès national de la CDT et la faible représentativité du SNTP au sein des instances dirigeantes de la centrale syndicale. La représentativité du syndicat phosphatier a en effet régressé au sein de la commission administrative de la CDT de cinq à deux représentants, alors que le nombre de cette commission a été porté à 100.

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc