×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Les petits commerçants auront une couverture médicale

Par L'Economiste | Edition N°:1738 Le 01/04/2004 | Partager

. 4 compagnies d'assurance se manifestent pour s'attribuer le marché L'Alliance nationale démocratique pour le commerce et le service (ANDECS) a de grandes ambitions. Cette jeune association, créée en 2002, pilote actuellement un projet d'assurance-maladie pour des commerçants et agents de service. Quatre grandes compagnies d'assurance ont déjà manifesté leur volonté de s'attribuer ce marché. Une première opération-pilote aura lieu à Casablanca avant d'être généralisée au reste du pays. En contrepartie de cette couverture médicale, le commerçant ou l'agent de service payera une cotisation annuelle de 2.000 DH. L'assuré peut régler le montant de la prime en une fois ou en quatre versements. «C'est l'équivalent de près de 6 DH par jour pour toute une famille, quel que soit le nombre d'enfants», tient à préciser Ali Karoum, président de l'Andecs. La souscription à cette assurance couvrira 75% des frais d'hospitalisation. Bien plus, elle inclut une assurance-vie de 50.000 DH perceptibles par les ayants droit, quelle que soit la cause du décès avec un plafond de 20.000 DH par membre de famille. «On a reçu l'offre de 4 compagnies d'assurance, les contrats sont fin prêts, mais là où ça bloque, c'est au niveau du courtier», souligne Karoum. L'Andecs veut en fait éviter la précipitation. Pour le choix du courtier, les responsables de l'association tiennent compte de l'expérience, du professionnalisme et de la logistique, car ce sont des milliers de dossiers à gérer. Dans un premier temps, l'assurance-maladie bénéficiera à 15.000 adhérents seulement. Cette restriction donnera le temps aux autres parties d'évaluer la bonne marche de ce projet et de réajuster éventuellement. En parallèle, l'Andecs mène d'autres projets non moins importants. Elle a conclu un partenariat avec Chaâbi Lil Iskane en vue de faciliter aux membres l'accès aux logements et locaux commerciaux. Elle a également signé un accord avec la BCP portant sur l'octroi de microcrédits destinés à la mise à niveau des commerçants.


Vidéoconférence

Dans la perspective de faciliter la communication entre ses 45 antennes implantées dans les principales villes du Royaume, l'Andecs projette de mettre au point un système de vidéoconférence. Des négociations sont en cours avec les responsables du Programme européen d'aides aux associations pour la prise en charge du projet. Ali JAFRY

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc