×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Les champions de l’éolien
Le Danemark détrône l’Allemagne

Par L'Economiste | Edition N°:3175 Le 22/12/2009 | Partager

. Quelques pays ont parié sur l’énergie du vent. Les leviers de développementCompte tenu de leur situation énergétique, certains pays ont su exploiter le potentiel de l’éolien tels que l’Allemagne, le Danemark ou encore les Etats-Unis. Le contexte actuel de récession économique et d’urgence climatique offre à l’éolien l’opportunité d’un développement de grande ampleur, même si certaines barrières techniques restent à dépasser. C’est ce qu’indique le rapport sur «le pari de l’éolien» publié par le Centre d’analyse stratégique basé à Paris à l’occasion du sommet de Copenhague. . La France à tout à gagnerLe développement éolien en France doit obéir à un triple critère: remplir les engagements fixés par le Grenelle de l’Environnement, créer des emplois mais aussi répartir équitablement les risques entre contribuable et investisseur. La production éolienne ne représente encore que 1% de la production électrique nationale en 2008 (avec 3,4 GW soit 5,6 TWh). La France, deuxième potentiel de vent en Europe après la Grande-Bretagne, s’est fixé des objectifs de capacités éoliennes (19 GW terrestres) considérés comme ambitieux, puisque le pays ne compte actuellement que 3,4 GW. . Allemagne: Le développement réussi Première capacité installée en Europe (22 GW), tout juste détrônée par le Danemark en 2008, l’Allemagne a produit l’année dernière 40,4 TWh d’électricité éolienne, représentant 7,5% de sa consommation nette d’électricité. Le gouvernement allemand durcit sa position en proposant un objectif plus contraignant de 30% et pourrait même atteindre 47% dans la production électrique. Cependant, l’éolien allemand «s’essouffle» en raison de la difficulté à trouver de nouveaux sites. . La naissance du géant chinoisDepuis 2005, l’éolien chinois connaît une envolée exceptionnelle. En 2008, la Chine a installé 6,3 GW pour atteindre une puissance totale de 12,2 GW. Les prévisions de demande d’électricité envisagent un doublement (voire plus) des capacités électriques entre 2005 et 2015 afin de répondre à la demande intérieure. L’essor de l’économie chinoise impose à la Chine de diversifier son approvisionnement électrique et d’impulser le développement d’énergies « vertes ». En 2009, la filière éolienne devrait continuer sur sa lancée, propulsant ainsi la Chine en deuxième place, derrière les États-Unis mais devant l’Allemagne et l’Espagne. . Les États-Unis, la plus forte croissanceLes États-Unis, longtemps premiers émetteurs de CO2, possèdent un secteur électrique largement tributaire du charbon, qui contribue à 40% des émissions américaines annuelles. L’industrie éolienne y a pris son envol, avec un taux moyen annuel de croissance de l’ordre de 32% sur les cinq dernières années. Avec 8 358 MW installés en 2008, les États-Unis sont passés en tête du classement des pays possédant le plus de capacités éoliennes. Cette capacité éolienne représente 1% de la consommation électrique totale, soit l’équivalent de quelque 7 millions de foyers. . Le Danemark, leader mondialAu Danemark, la production éolienne a été multipliée par un facteur 10 entre 1990 et 2003. En 2007, elle représentait près de 22 % de la consommation d’électricité nationale. Le Danemark a réussi à découpler la croissance économique de sa consommation énergétique et de ses émissions de GES: alors qu’en 2007 le PIB danois avait augmenté de 78 % par rapport à 1980, la consommation de matières premières énergétiques n’avait augmenté que de 7,4 % et les émissions par habitant avaient diminué drastiquement de 20,5%.F. Z. T.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc