×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Le trafic passager plus dynamique

Par L'Economiste | Edition N°:3224 Le 03/03/2010 | Partager

. Progression de 6,4% en janvier, selon IATA. Reprise notable au Moyen-Orient et en Amérique latineLE trafic international de passagers aériens a progressé de 6,4% en janvier sur un an grâce à une reprise de la croissance dans les pays émergents, a indiqué hier mardi l’Association internationale du transport aérien (IATA), soulignant que ces chiffres étaient «encourageants». La demande pour le fret aérien a également augmenté, de 28,3% sur un an ou de 3% par rapport au mois précédent, poussé par un phénomène de restockage dans l’industrie, a précisé l’IATA.«Nous commençons à entrevoir quelques signes encourageants de demande, mais avec de larges différences entre les régions», a souligné le directeur général de l’organisation, Giovanni Bisignani. La reprise dans le trafic de passagers a été particulièrement notable au Moyen-Orient, où la croissance a fait un bond de 23,6%, en Amérique latine (+11%) et en Asie-Pacifique (+6,5%). La croissance a, en revanche, été plus modeste en Amérique du Nord et en Europe, où les compagnies aériennes ont respectivement enregistré une hausse de 2,1% et 3,1% du trafic de passagers. Une tendance similaire a été observée pour le secteur du fret aérien en Europe, où la croissance de l’activité a seulement atteint 11,6% en janvier.Pour rappel, le secteur aérien a subi l’année dernière sa plus importante chute d’activité depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale en raison de la crise économique, faisant de 2009 «la pire année que l’industrie ait jamais connue», selon l’IATA. Pour I’association, la reprise devrait être lente cette année, malgré une relance de la conjoncture mondiale, ce qui devrait se traduire par une perte de 5,6 milliards de dollars (4,1 milliards d’euros) cette année pour le secteur.F. Z. T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc