×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Le soutien italien à l’INDH

Par L'Economiste | Edition N°:2691 Le 14/01/2008 | Partager

. Une enveloppe d’environ 82 millions de DH. L’accent mis sur la migration et le codéveloppement L’Italie apporte son appui à l’INDH à travers le financement de huit projets portant essentiellement sur la lutte contre la pauvreté et le codéveloppement. C’est ce que vient d’annoncer le bureau de coopération de l’ambassade d’Italie au Maroc lors de la présentation de son programme d’action pour l’année 2008. Le montant global des investissements s’élève à quelque 7 millions d’euros (environ 81,8 millions de DH). Les projets ont été approuvés et seront mis en œuvre en collaboration avec les autorités marocaine, certaines organisations internationales et des ONG italiennes. «L’Italie apporte son soutien au grands projets marocains dont l’INDH», commente Umberto Lucchesi Palli, ambassadeur d’Italie au Maroc. «Un accent particulier sera mis sur la migration et le codéveloppement», ajoute-t-il. A cet effet, le programme d’action 2008 prévoit un budget de 2,83 millions d’euros (environ 33 millions de DH) pour deux initiatives qui seront conduites en collaboration avec l’Organisation internationale pour les migrations. Il s’agit de la deuxième phase du projet «Mig-Ressources» (environ 11,68 millions de DH), ayant pour objet la mise en valeur de la migration qualifiée, ainsi que le projet «Solidarité avec les enfants du Maroc» (Salem). Ce dernier vise la création d’alternatives socio-économiques à la migration des mineurs non accompagnés et coûtera environ 21,38 millions de DH. Dans le but de développer les capacités de la région du Nord, un projet de promotion de l’écotourisme sera réalisé par l’ONG Movimondo dans le secteur de Tétouan. «Le développement de cette région est important car elle est la source d’un très fort flux de migrations», explique Lucchesi Palli. D’autres projets de développement seront mis en œuvre dans la zone de Figuig et à Tanger. Ils concernent la mise en valeur du patrimoine culturel au profit des communautés locales. De même, le gouvernement italien finance une étude conduite par la Banque Mondiale dont l’objectif est de donner un cadre analytique à la situation des médinas historiques marocaines. Le bureau de coopération italien apportera également sa contribution au projet de création de consortiums de petites entreprises marocaines conduit par le Bureau des Nations unies pour le développement industriel (Unido). Enfin, la province de Settat bénéficiera d’un projet de soutien aux services de santé de base dont le montant s’élève à 1,7 million d’euros (environ 19,8 millions de DH). Pourquoi Settat? «Une grande partie de la communauté marocaine en Italie est originaire de la ville», répond-il. Il est à noter qu’en 2007, l’Italie a lancé, en collaboration avec le Pnud, le Programme de partenariat d’appui à la société civile (Pasc) avec une enveloppe de 2 millions d’euros (environ 23,3 millions de DH). Ce projet visait à donner les moyens aux associations marocaines pour qu’elles puissent jouer un rôle actif dans la lutte contre la pauvreté. Ce projet fait partie d’une trentaine d’initiatives en cours de réalisation. Elles entrent dans le cadre du programme 2005-2007 dont le montant global s’élève à 210 millions d’euros (environ 2,4 milliards de DH).


Dix ONG

Le gouvernement italien contribue au budget de 10 ONG italiennes opérantes au Maroc. Il intervient pour 50% du budget global des projets conduits par ces ONG, soit 6,5 millions d’euros (environ 76 millions de DH). D’autres ONG italiennes travaillant au Maroc sont financées par des fonds européens ou privés, et des collectivités locales ou privées. Toutes ces ONG interviennent dans le domaine du développement durable intégré.Redouane HAJJAJ

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc