×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Le marché de l’Internet a plus que doublé en 2005

Par L'Economiste | Edition N°:2243 Le 28/03/2006 | Partager

. Le parc mobile en hausse d’un tiers. Le fixe stagne. Les liaisons louées en perte de vitesseTrès bon cru pour Internet. Le parc a plus que doublé en 2005, selon un rapport de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), paru le 20 mars. A fin décembre, il a enregistré une augmentation de 131,8% par rapport à 2004 et de 331,4% depuis décembre 2003. Peu de secteurs peuvent prétendre à une telle évolution. Le nombre d’abonnés, lui, s’élève à 262.326 personnes, contre plus de 113.000 un an plus tôt. La plus grande évolution a été enregistrée au quatrième trimestre avec près de 56.000 internautes supplémentaires (+27% par rapport au trimestre précédent). Le haut débit ADSL constitue l’essentiel des modes de connexion avec 94,5%. A fin décembre, il comptait 248.000 abonnés, quadruplant ainsi le niveau de 2004, note l’ANRT. L’accès à 128 kbit/s représente 71% des abonnements ADSL. Cette prédominance est principalement due aux récentes baisses tarifaires qui ont encouragé les abonnés à opter pour l’Internet via ADSL, explique l’agence. Pour comparaison, l’accès 256 kbit/s représente 18%, le 512 kbit/s 7% et le 1.024 kbit/s 4%. A noter que le mode 128 kbit/s a connu une baisse de 6 points, en faveur de l’accès 256 kbit/s. Pour les liaisons louées Internet (LLI), le parc est estimé à 1.126 abonnés, soit un tiers de moins qu’en décembre 2004. Cette tendance pourrait être expliquée par un effet de substitution des accès LL au profit de l’ADSL, est-il souligné. S’agissant du bas débit, le parc a baissé d’environ 38% durant le quatrième trimestre 2005 et des trois quarts à peu près (72,8%) par rapport à 2004. Le nombre d’utilisateurs est passé de 48.510 en 2004 à 13.187 à fin 2005. Le marché de la téléphonie mobile a, de son côté, affiché une nette évolution. Il est passé de 9,3 millions d’utilisateurs en 2004 à 12,4 millions à fin 2005, soit un tiers de plus. Le prépayé représente l’essentiel de ce parc avec 11,7 millions. La plus grande hausse a été affichée au troisième trimestre avec 1,2 million d’utilisateurs de plus. Le taux de pénétration dans la population a atteint 41,46%, contre 31,23% une année auparavant. Maroc Telecom détient la part du lion du parc avec 66,46% (8,2 millions de clients) contre 33,54% pour son concurrent Méditelecom (4,1 millions). Malgré la forte croissance de l’Internet, la téléphonie fixe n’a pas enregistré une réelle avancée. Le taux de pénétration s’élève à 4,5% contre 4,38% un an plus tôt. Le parc est ainsi passé de 1,3 million d’abonnés en 2004 à 1,34 million à fin 2005. La publiphonie représente environ 66% du parc, les professionnels 21,81% et le résidentiel 12,24%. Avec l’arrivée de Méditel sur ce créneau du marché et les ambitions nourries pour booster l’Internet, le fixe promet de redémarrer.Mohamed AKISRA

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc