×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Le marché de l’Internet a plus que doublé en 2005

Par L'Economiste | Edition N°:2243 Le 28/03/2006 | Partager

. Le parc mobile en hausse d’un tiers. Le fixe stagne. Les liaisons louées en perte de vitesseTrès bon cru pour Internet. Le parc a plus que doublé en 2005, selon un rapport de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), paru le 20 mars. A fin décembre, il a enregistré une augmentation de 131,8% par rapport à 2004 et de 331,4% depuis décembre 2003. Peu de secteurs peuvent prétendre à une telle évolution. Le nombre d’abonnés, lui, s’élève à 262.326 personnes, contre plus de 113.000 un an plus tôt. La plus grande évolution a été enregistrée au quatrième trimestre avec près de 56.000 internautes supplémentaires (+27% par rapport au trimestre précédent). Le haut débit ADSL constitue l’essentiel des modes de connexion avec 94,5%. A fin décembre, il comptait 248.000 abonnés, quadruplant ainsi le niveau de 2004, note l’ANRT. L’accès à 128 kbit/s représente 71% des abonnements ADSL. Cette prédominance est principalement due aux récentes baisses tarifaires qui ont encouragé les abonnés à opter pour l’Internet via ADSL, explique l’agence. Pour comparaison, l’accès 256 kbit/s représente 18%, le 512 kbit/s 7% et le 1.024 kbit/s 4%. A noter que le mode 128 kbit/s a connu une baisse de 6 points, en faveur de l’accès 256 kbit/s. Pour les liaisons louées Internet (LLI), le parc est estimé à 1.126 abonnés, soit un tiers de moins qu’en décembre 2004. Cette tendance pourrait être expliquée par un effet de substitution des accès LL au profit de l’ADSL, est-il souligné. S’agissant du bas débit, le parc a baissé d’environ 38% durant le quatrième trimestre 2005 et des trois quarts à peu près (72,8%) par rapport à 2004. Le nombre d’utilisateurs est passé de 48.510 en 2004 à 13.187 à fin 2005. Le marché de la téléphonie mobile a, de son côté, affiché une nette évolution. Il est passé de 9,3 millions d’utilisateurs en 2004 à 12,4 millions à fin 2005, soit un tiers de plus. Le prépayé représente l’essentiel de ce parc avec 11,7 millions. La plus grande hausse a été affichée au troisième trimestre avec 1,2 million d’utilisateurs de plus. Le taux de pénétration dans la population a atteint 41,46%, contre 31,23% une année auparavant. Maroc Telecom détient la part du lion du parc avec 66,46% (8,2 millions de clients) contre 33,54% pour son concurrent Méditelecom (4,1 millions). Malgré la forte croissance de l’Internet, la téléphonie fixe n’a pas enregistré une réelle avancée. Le taux de pénétration s’élève à 4,5% contre 4,38% un an plus tôt. Le parc est ainsi passé de 1,3 million d’abonnés en 2004 à 1,34 million à fin 2005. La publiphonie représente environ 66% du parc, les professionnels 21,81% et le résidentiel 12,24%. Avec l’arrivée de Méditel sur ce créneau du marché et les ambitions nourries pour booster l’Internet, le fixe promet de redémarrer.Mohamed AKISRA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc