×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Courrier des Lecteurs

    Le Groupe BP baisse ses taux pour donner un coup de pouce au crédit d'investissement

    Par L'Economiste | Edition N°:656 Le 09/12/1999 | Partager



    · La baisse sera effective à partir du 15 décembre
    · Les taux de sortie seront de 7,5% (HT) pour le moyen terme et de 8,5% (HT) pour
    le long terme
    · Les PME/PMI principales bénéficiaires


    Le Groupe Banques Populaires baisse ses taux pour les crédits d'investissement à partir du 15 décembre. Il s'agit de la deuxième détente pour cette année après celle de février dernier. Les taux à moyen et long termes ont été réduits d'un demi-point. Ainsi, le moyen terme est passé de 8 à 7,5% (HT) et le long terme de 9 à 8,5% (HT). "Ces taux alignés sont actuellement les plus bas du marché bancaire national, puisqu'ils incluent la commission de risque applicable et constituent des taux de sortie définitifs", est-il indiqué auprès de la Direction du groupe BCP. La Banque Populaire a adopté le système de taux de sortie depuis février 1999. Celui-ci comprend en plus du taux de base bancaire, la commission de risque. Seule la TVA à 7% sur les intérêts n'est pas comprise.
    La décision du groupe de revoir à la baisse ses taux intervient au moment où les PME/PMI, qui représentent 90% du tissu productif national, sont appelées à jouer un rôle primordial dans la dynamisation de la croissance économique. En effet, appelée à devenir plus compétitive dans un contexte concurrentiel, la PME marocaine doit être prête pour le défi de l'ouverture des frontières et la conquête de nouveaux marchés. Pour cela, des processus d'investissement et de mise à niveau sont enclenchés. "Et les crédits bancaires d'investissement doivent en tirer profit", est-il indiqué. A noter que le Groupe Banques Populaires finance 60% des projets PME/PMI sur le plan national. La remise qu'il propose aujourd'hui sur ses crédits d'investissement confirme une nouvelle fois son engagement vis-à-vis de ce secteur. "La Banque Populaire est la banque des PME/PMI. C'est une clientèle aux besoins particuliers à laquelle nous prêtons beaucoup d'attention depuis des années", affirme un responsable de la banque. Et de continuer: "Certes, le prix de l'argent n'est pas le seul obstacle au développement des PME/PMI, mais cela reste un élément essentiel pour l'encouragement à l'investissement".
    La détente des taux observée en février dernier a eu des retombées favorables sur le marché. Selon les responsables du Groupe Banques Populaires, les volumes de crédits alloués aux PME/PMI ont connu une évolution considérable ces derniers mois. Pendant plusieurs années, le rythme d'octroi des crédits avait stagné. Une stagnation qui était essentiellement expliquée par le recours des entreprises au marché financier via des augmentations de capital essentiellement. Plusieurs mesures d'accompagnement aux PME/PMI, entamées par la banque pour la mise à niveau ou encore pour l'investissement ont permis de dépasser ce stade dès 1998. Au terme de l'exercice dernier, les crédits d'investissement ont progressé de 17%. Et la branche jeunes promoteurs a pour sa part bondi de 19%. Pour cette année, les responsables s'attendent à des progressions encore plus importantes.


    Trois baisses en 18 mois


    · Mai 98: Baisse de 1,25 point sur ses taux de base bancaires. Ils ont été ramenée à 8% (HT) pour le court terme, 8,25% (HT) pour le moyen terme et 9% (HT) pour le long terme.
    · Février 99: Application de taux de sortie (taux de base bancaire plus commission de risque) à 8% (HT) pour le moyen terme et 9% (HT) pour le long terme.
    · Décembre 99: Nouvelle baisse des taux de sortie de 0,5 point à 7,5% (HT) pour le moyen terme et 8,5 (HT) pour le long terme.

    H.anaa FOULANI

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc