×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

L'actualité du livre: Une sélection de nouveautés

Par L'Economiste | Edition N°:2607 Le 11/09/2007 | Partager

La rentrée littéraire 2007 est un peu limitée cette année, car les éditeurs sont accaparés par le livre scolaire. Nous avons quand même sélectionné quelques nouveautés. . Tanger Beau livre de Mohamed Métalsi - Photographe : Jean Baptiste LerouxOuvrage publié avec le concours de la BMCI - Coédition Imprimerie Nationale/Malika Editions Entre Europe et Afrique, Méditerranée et Océan, sise sur l’un des plus beaux rivages du monde, Tanger, «ville des mille et une lumières», selon Paul Bowles, oscille entre mythe littéraire et réputation sulfureuse, ouverture internationale et réalité marocaine. Disparate, luxuriante, la ville est aujourd’hui menacée par l’explosion démographique et par une expansion anarchique. Le livre rend compte de cette situation et de ce destin exceptionnel, par la beauté de ses photographies qui en font «une fête pour l’œil», en écho à Delacroix découvrant la ville, en 1832, à Matisse qui épura sa vision de peintre au contact de cette lumière et de ces formes architecturales. Par l’intelligence du texte aussi, empreint d’une intime familiarité avec la ville, son histoire, ses habitants et sa mouvante configuration urbaine. Le mythe de Tanger ne se confond pas avec la légende cosmopolite et ce sentiment d’ailleurs qui fascina tant les écrivains, Dumas, Genet, Morand, Truman Capote. Il s’incarne dans les avatars de l’histoire; il s’insère dans les replis de la médina, de ses ruelles, de ses demeures repliées sur leurs patios et leur ornementation intérieure; il se déploie dans les métamorphoses urbaines du XXe siècle, sous l’impulsion des architectes espagnols (Diego Jimenez), qui, mêlant les styles art déco et hispano-mauresque, font triompher le superbe désordre de l’éclectisme.. Les jardins de MajorelleTextes de Pierre Bergé et Madison Cox - Photographies de Claire de Virieu Coédition Imprimerie Nationale et Malika Editions Comme Claude Monet, le peintre Majorelle fut l’un des plus grands collectionneurs de végétaux de son époque et son jardin lui servit de toile de fond pour ses tableaux. Il importa des variétés rares, cactus du sud-ouest des États-Unis, palmiers du Pacifique sud, plantes grasses d’Afrique du Sud, nénuphars et lotus d’Asie. Le jardin est conçu avec une irrésistible abondance de formes végétales. Des palmiers élancés, des dragonniers, des jacarandas et des cyprès altiers ombragent les bananiers, les bambous et les touffes de palmiers nains, plus bas et plus courbes. Un foisonnement de bougainvilliers, d’un magenta et d’un pourpre violents, entoure les surfaces verticales. Plus de vingt espèces de bambous, aux ombres tremblantes, des agaves menaçants de trois mètres de haut, des euphorbes géantes, des arbres à fleurs de jade, des cactus-orgues en forme de pelote à épingles, des aloès hérissés de piquant, renforcent l’atmosphère surréelle du lieu. L’eau est omniprésente, ici, dans un labyrinthe de murets et de rigoles d’irrigation empruntés par Majorelle aux techniques agricoles traditionnelles. Et dans ce concert de couleurs végétales, ressort l’intense bleu cobalt dont les montagnards de l’Atlas coloraient leurs encadrements de fenêtre: le peintre en revêtit la façade de son atelier puis d’autres éléments architecturaux et décoratifs: au point que ce bleu est désormais désigné par son nom, le «bleu Majorelle».. Dans l’intimité de l’écriture Essais de Omar Mounir - Editions Marsam Projeté par l’auteur depuis 1989, cet ouvrage consiste en un ensemble de réponses aux questions que soulèvent l’écriture, la littérature, le roman, le métier d’écrivain et la qualité d’écrivain, la rédaction, la signification du mot, de la phrase, du texte enfin, la correction dans toutes ses phases et certaines ficelles du métier d’écrivain, sans oublier l’édition, les rapports auteur éditeur, et enfin les interférences politiques en littérature et la censure.Ce travail fait référence à une multitude de femmes et d’hommes de lettres, à une multitude de journalistes et d’essayistes... Il n’est pas que le fait de l’auteur, il est aussi l’oeuvre de ces intervenants.Juriste de formation, Omar Mounir a été enseignant à la Faculté de droit de Casablanca puis journaliste aux émissions internationales de Radio Prague, tout en entretenant une activité de recherche sociale par la littérature. Il est auteur d’essais et de romans. Il vit à Prague où il se consacre entièrement à la littérature.. De l’espoir et autres quêtes dangereusesDe Laila Lalami - Editions Le Fennec L’auteur, marocaine immigrée, professeur de linguistique aux Etats-Unis, a été acclamée par la presse américaine pour ce premier roman. Tout en évitant de tomber dans le manichéisme ou la sensiblerie, ce roman sensible témoigne avec une justesse saisissante d’un drame douloureux, inextricable et irrésolu : celui de l’immigration clandestine. Avec un style sobre mais avec tendresse, elle met en scène des personnages attachants. Le livre vient d’être traduit de l’américain par Catherine Pierre-Bon et la version française est sur le marché marocain depuis juillet dernier. Il avait d’abord été publié aux Etats-Unis en 2005 sous le titre «Hope and other dangerous pursuits». . L’Université marocaine autrementDe Rida Lamrini - Editions Marsam L’on sait depuis longtemps que le temps et l’argent sont parmi les ingrédients essentiels pour créer «L’Université marocaine autrement». Le Maroc a consacré dès l’indépendance des sommes colossales pour recueillair comme résultat ce double paradoxe : des entreprises à la recherche de compétences introuvables et des rues gorgées de diplômés en désespoir d’un emploi hypothétique! Aujourd’hui, la problématique a gagné en complexité; le temps et l’argent n’étant plus les seuls facteurs nécessaires pour créer l’université idéale. Une réforme du système d’éducation et de formation est en cours. Pour l’essentiel, les ingrédients sont réunis. Du moins sur le papier. Saurons-nous donner un contenu concret à cette réforme et verrons-nous bientôt émerger la «World Class University» tant rêvée?

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc