×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

La Samir peaufine son plan «environnement»

Par L'Economiste | Edition N°:2622 Le 02/10/2007 | Partager

. Des mesures pour réduire les rejets atmosphériques . Une convention signée avec l’ONE et le groupe Akwa LA protection de l’environnement n’est pas seulement un phénomène de mode. De fait, la Samir, qui gère les deux raffineries de Mohammédia et de Sidi Kacem, en a fait sa priorité. Depuis plusieurs années, la société a mis en place des mesures pour se mettre au niveau des standards internationaux. Ainsi, les deux unités sont dotées d’une station d’épuration des eaux résiduaires. Des traitements physiques, physico-chimiques et biologiques sont effectués de façon à répondre aux spécifications marocaines en matière de protection du milieu naturel et aux normes de rejets en vigueur. Pour la période 2007-2009, l’objectif est la réduction des émissions atmosphériques. Cette diminution se fera grâce à la réduction des consommations de combustibles. La Samir compte aussi sur le traitement des gaz riches en soufre de la raffinerie existante dans l’unité de récupération de soufre. Autre moyen dans cette stratégie: la production de la vapeur de l’électricité à partir de septembre 2008 par une unité de cogénération. Et par l’usage du gasoil à 1% soufre au lieu du fuel combustible à 3,6% soufre. La Samir envisage aussi avec l’Office national de l’électricité (ONE) et le groupe Akwa l’introduction du gaz naturel. En gros, le plan d’action vise la réduction de 30% les émissions atmosphériques notamment SO2. Les responsables de la raffinerie consacrent une attention particulière à la qualité de l’air par la technique du monitoring. La Samir a en effet mis en place un suivi régulier de la qualité de l’air via quatre campagnes par an. Ces dernières consistent à mesurer les principaux polluants de l’air, en l’occurrence le dioxyde de soufre, les oxydes d’azote et les poussières. Les métiers de la raffinerie dégagent également des déchets solides. Ceux-ci sont colletés et gérés par des permis verts réservés à l’environnement. Quant aux déchets contaminés, ils sont éliminés par incinération localement ou dans des centres spécialisés. Pour une meilleure gestion de ces déchets contaminés, la raffinerie procède à la récupération des boues de pétrole et l’élimination de fuite pour réduire au maximum la génération des terres polluées. Au registre des réalisations, il faut aussi citer la construction d’une centrale électrique permettant une alimentation électrique sécurisée en évitant les arrêts imprévus des installations et des émissions atmosphériques qui en résultent. Le budget qui y est alloué est de 220 millions de DH. La raffinerie, dans sa quête de se concilier avec l’environnement, a amélioré les performances du parc de stockage par la construction de nouveaux bacs en remplacement des anciens ou par la substitution de parties d’équipement de ces bacs. Ces opérations permettent une diminution des composés organiques volatils (COV). Par ailleurs, la Samir a réalisé une étude qui porte sur tous les aspects environnementaux liés aux projets de modernisation. Une évaluation a été effectuée de toutes les émissions gazeuses, des rejets liquides et des déchets solides générés par les nouvelles unités à mettre en place dans le cadre du projet. L’étude s’est également occupée à mesurer l’impact sur la sensibilité des milieux naturel et humain environnants.


Label

LA Samir a mis en place des procédures pour la gestion de l’environnement. Il y en a des procédures qui relèvent de la gestion des déchets solides, d’autres qui concernent la prévention des fuites et les déversements des hydrocarbures. Le management de l’entreprise a aussi prévu des mesures particulières pour les sols contaminés. Tous ces efforts en matière environnementale ont été payants. Ils ont permis à la raffinerie de mettre en place un système de management intégré «Qualité Environnement». Un label dont l’entreprise est fière aujourd’hui.Ali JAFRY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc