×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Meknès prépare son PDRT

Par L'Economiste | Edition N°:2622 Le 02/10/2007 | Partager

. L’étude de repositionnement marketing confiée à un groupe espagnol . 2,75 millions de DH alloués à cette première phase C’EST un événement très particulier qu’a vécu la capitale ismaïlienne, le 26 septembre dernier. Il s’agit du lancement officiel de l’étude de «repositionnement marketing de la destination». Confiée au bureau d’études espagnol «Tourism&Leisure» et supervisée par le Centre régional des investissements (CRI), cette étude constitue une première étape dans l’élaboration du programme de développement régional touristique (PDRT). Elle nécessitera quatre mois de travaux et 2,75 millions de DH d’investissement. Selon Moustapha Meskini, président du Conseil régional du tourisme (CRT-Meknès), le ministère du Tourisme financera l’étude à hauteur de 1,5 million de DH. Le reste (1,25 million de DH) est pris en charge par le Conseil régional. En effet, c’est un véritable travail de fond que mènera un groupe d’experts maroco-franco-espagnol. L’essentiel de leur travail constituera une feuille de route pour la région Meknès-Tafilalet et servira à l’élaboration du PDRT. Lequel passera par des étapes-clés. Et notamment la connaissance très fine des segments de clientèles prioritaires cibles et la maîtrise des produits à développer pour répondre à leurs besoins. Sans oublier l’identification des zones foncières à aménager et la mise à niveau globale de la destination pour l’amélioration de l’environnement de la clientèle. Pour ce faire, les équipes de «Tourism&Leisure» travailleront sur le terrain. Elles enquêteront auprès d’un échantillon de 800 touristes et se pencheront par la suite sur l’élaboration d’une vision marketing. Puis celle-ci prendra en considération les spécificités de trois pôles touristiques forts et complémentaires, à savoir la ville de Meknès et ses environs, le Moyen Atlas et le Tafilalet. Ensuite, vient la définition d’un programme d’animation et de loisirs correspondant, ainsi qu’un plan d’actions pour le développement touristique de Meknès et de son pôle régional. «Ce diagnostic ne peut être finalisé qu’après la réalisation d’une analyse SWOT (Forces, faiblesses, opportunités et menaces)», indique un responsable de Tourism&Leisure. Pour lui, l’objectif de ce travail est de renforcer les atouts de la ville de Meknès et l’utiliser comme «locomotive» permettant de faire connaître la région dans son ensemble. Mettre en valeur les atouts complémentaires afin de développer une offre touristique riche et variée et aboutir à des propositions concrètes, pratiques, claires et qui soient faisables, d’une part, et compréhensibles par l’ensemble des intervenants et acteurs locaux, d’autre part, figurent également parmi les objectifs de l’étude. Cette dernière engagera la région sur les 10 années à venir et devra répondre à des questions relatives aux moyens de différencier la médina de Meknès et de convertir la proximité de Fès en atout. En clair, il s’agit d’atteindre une complémentarité entre les deux destinations et de développer à Meknès un tourisme différent de celui de Fès, pour en faire essentiellement une destination de tourisme culturel et cultuel. Déjà le PDRT de Fès a montré que celle-ci est une destination comparable à Florence, Cordoue ou Grenade. Elle peut donc s’aligner sur les objectifs de volumes que reçoivent ces villes et avoir une stratégie offensive de commercialisation d’une destination autonome. Les principaux indicateurs le montrent clairement. En fait, le tourisme à Fès est une activité cyclique et sans tendance précise en termes de croissance. L’activité touristique de la ville de Moulay Idriss se caractérise par un tourisme récepteur stable qui concerne plus de 70% des nuitées enregistrées dans la destination sur la dernière décennie. Deux ans après son lancement, le PDRT de Fès se concrétise par des projets d’envergure et la destination est en train de devenir une ville de séjour avec une DMS (durée moyenne de séjour) qui est passée de 1,7 à 2,2 actuellement. Pour Meknès, la DMS est de 1,5. Par rapport au tourisme récepteur, il est à noter que la ville n’exploite pas pleinement le potentiel des marchés émetteurs. Enfin, il convient de noter que Meknès n’est pas installée comme une destination à part entière. C’est une étape (ville de passage) dans le circuit des villes impériales. Elle n’est pas commercialisée comme destination de «City Break». Toutefois, les vestiges de Meknès sont uniques. Ce patrimoine renaît de ses cendres grâce l’opération de restauration des monuments et de la médina. Un lieu millénaire qui constitue à lui seul une ressource-phare et un patrimoine susceptible de drainer des milliers de touristes.


Occupation

SELON les chiffres présentés lors du lancement de l’étude de «repositionnement marketing de la destination Meknès-Tafilalet», la capacité hôtelière des établissements classés de la ville de Meknès est de 7.000 lits. Ces établissements ont réalisé un taux d’occupation de 20% en 2006 et sont à 30% jusqu’à juillet 2007. A noter que 55% des arrivées sont constituées par des nationaux (tourisme interne). Il en ressort qu’une véritable promotion reste de mise dans les marchés émetteurs étrangers.De notre correspondant,Youness SAAD ALAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc