×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

La RAM apaise le conflit avec les voyagistes

Par L'Economiste | Edition N°:1364 Le 30/09/2002 | Partager

. Le transporteur national surseoirait à la baisse des taux des commissions perçues par les agencesLes voyagistes sont dans l’expectative. L’échéance du 1er octobre approche et le secteur n’a pas encore de visibilité sur le conflit qui l’oppose aux compagnies aériennes. Ces dernières avaient décidé pour le 1er octobre la baisse de 9 à 7% du taux de commission de base sur la billetterie internationale et de 7,5 à 5,5% pour les vols domestiques. Cette décision ampute le chiffre d’affaires billetterie pour les agences concernées de l’ordre de 25%, s’exclament les professionnels. Pour contrecarrer la mise en place de cette disposition, “qui risque de mettre à plat les 250 agences de voyages homologuées IATA au Maroc”, la Fédération du secteur (FNAVM) a constitué une task-force. Vendredi 27 septembre, la RAM était la première compagnie à accepter le dialogue. Son PDG, Mohamed Barrada, a promis de surseoir à la décision du BARM (le groupement des compagnies aériennes présentes au Maroc), a confié Amal Karioun, le président du FNAVM à l’issue d’une réunion entre les deux hommes. Ils se sont mis d’accord “pour renégocier”. Le principe d’une réduction du taux n’a pas été écarté à condition d’un retour à la normale si la conjoncture venait à s’améliorer. Dans le futur, il n’est pas exclu que le principe même de la commission soit annulé en fonction d’une relation commerciale de vendeur à acheteur: les compagnies aériennes factureraient aux agences qui écouleraient les billets librement sur le marché. La compagnie aérienne, du fait de la structure protectionniste du marché, demeure le membre le plus influent du BARM. Son revirement pèsera certainement sur la suite des évènements, mais ce n’est pas suffisant pour la FNAVM. Karioun a annoncé, lors de la conférence de presse tenue le même jour, que les voyagistes feraient de la résistance. “Nous irons devant la Justice, le Conseil de la concurrence et en attendant, nous bloquerons le transfert du manque à gagner”, a-t-il déclaré. Cette dernière mesure se fera, préviennent les voyagistes, via la suspension du paiement des produits de vente de billets à la centrale de recouvrement des transporteurs (BSP). Notons que le chiffre d’affaires engendré par la billetterie s’élève à 1,62 million de DH. Selon Karioun, elle représente en moyenne près de 80% de l’activité des voyagistes et constitue un produit d’appel pour le reste de l’offre. “Une réduction de 25% du chiffre d’affaires conduirait tout simplement à la ruine du secteur”, note le président de la FNAVM. Dans la pratique, “cela se traduit par une dépendance économique” vis-à-vis des compagnies aériennes. Karioun les accuse tout simplement d’en abuser.Le ton est monté d’un cran, mais la domination financière des transporteurs reste intacte. En contrepoids, la FNAVM met en exergue la dimension sociale du problème. Plus de 3.500 emplois directs seraient, selon la Fédération, menacés de chômage. Adil HMAITY

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc