×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    L’euphorie continue à la Bourse

    Par L'Economiste | Edition N°:3420 Le 09/12/2010 | Partager

    La place semble être dans ses beaux jours. D’ailleurs, à la clôture du mercredi, les deux indices de la place sont toujours au vert et ont bien progressé. Le baromètre de toutes les valeurs avance de 1,81% à 12.749,42 points. De son côté l’agrégat des valeurs les plus liquides clôt également la séance en forte hausse de 1,83% à 10.415,34 points. En conséquence, les performances annuelles sont portées à 22,08% pour le Masi et 23,05% pour le Madex. Dans la foulée, la capitalisation s’élargit à 582,1 milliards de DH.Côté variations, BMCE Bank se distingue avec la plus forte hausse de la séance et réalise une performance de 5,98% à 248 DH. De son côté, Managem avance de 5,87% à 667 DH. Dans des proportions similaires, le titre M2M s’adjuge une hausse de 5,65% à 505 DH. Maroc Leasing ferme la marche avec une progression 5,18% à 589 DH. L’action Sothema se réserve à la hausse. A l’inverse, Berliet Maroc, qui atterrit en tête du classement des plus fortes baisses du marché se déleste de 5,15% à 212 DH. Contre-performance également pour Microdata qui se contracte de 3,99% à 554 DH. IB Maroc enregistre aussi une baisse de 3,39% à 485 DH. Dans de moindres proportions, Timar se déprécie de 2,56% à 419 DH. CDM limite sa baisse à 2,23% à 919 DH.Au niveau de la physionomie, le marché a traité 55 valeurs parmi lesquelles 28 sont en hausse, 20 en recul et 7 stagnent. Dans ces conditions, le volume de la séance s’établit à 985,3 millions DH, échangée à hauteur de 812,3 millions DH sur le marché central et à hauteur de 173 millions de DH sur le marché de blocs, entièrement réalisé par l’échange des obligations ONA. Attijariwafa bank enregistre le plus gros flux transactionnel avec 226,5 millions de DH et 233.757 titres transigés. Suivie par IAM et Addoha qui ont drainé des volumes respectifs de 154,4 millions de DH et 59,4 millions de DH. La suspension de Diac Salaf persiste encore. R. B.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc