×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Agenda

    L' arbitrage en devises en faveur des étrangers

    Par L'Economiste | Edition N°:5 Le 28/11/1991 | Partager


    La dernière circulaire de l'Office des changes portant n° 1571 du 19 Novembre 1991, est venue définir les conditions d'arbitrage de devises en faveur des étrangers résidents ou non, par les intermédiaires agréés. Ces conditions sont les suivantes:
    - Devises cédées à la banque
    Les devises cédées à la banque doivent être cotées par Bank Al Maghrib et consister en tout moyen de paiement libellé en devises y compris les billets de banque;
    -Devises vendues par la banque
    Les devises vendues peuvent être délivrées par la banque à concurrence de la contrevaleur des devises offertes et consister également en tout moyen de paiement y compris les billets de banque.
    L'opération d'arbitrage de devises ainsi effectuée donnera lieu à la délivrance d'une attestation au nom du bénéficiaire, précisant le montant et la nature des devises arbitrées.
    Sont abrogées les circulaire n°s 1080 du 9 Décembre 1963, 1112 du 14 Octobre 1964, 1115 du 2 Novembre 1964 et 1147 du 30 Mars 1966.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc