×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    Innovation: Toyota toujours en tête

    Par L'Economiste | Edition N°:3140 Le 30/10/2009 | Partager

    . Talonné par Nokia et Roche . 532 milliards de dollars investis en R&D en 2008 L’automobile, l’informatique et la santé restent les champions de l’innovation. En effet, ces trois secteurs ont concentré la majorité des dépenses R&D en 2008. La crise n’a pas contraint les grands groupes à sacrifier la recherche. Selon l’étude «Global Innovation 1.000» réalisée par le cabinet de conseil en stratégie Booz & Company, 1.000 entreprises mondiales cotées ont investi 532 milliards de dollars en 2008 dans la R&D. Soit une augmentation de 5,7 % pour une progression de 6,5% du chiffre d’affaires. Ainsi, au hit-parade mondial 2008 de l’innovation, le constructeur automobile japonais Toyota conserve la première place avec 9 milliards de dollars d’investissement. Le fabricant de portables finlandais Nokia se hisse, lui, à la seconde place. Il n’était que 4e en 2007. Le laboratoire suisse Roche Holding, 8e il y a deux ans, s’impose à la 3e place. Le premier français dans le classement est le groupe pharmaceutique Sanofi-Aventis à la 10e place. Trois sociétés sont chassées du top 20 mondial: le japonais Matsushita, acquis par Panasonic, Merck et Sony, remplacés par Siemens et Cisco. Selon l’étude de Booz & Company, deux firmes sur trois ont augmenté leurs dépenses, alors que 34% ont enregistré des pertes. 90% des cadres interrogés ont indiqué que l’innovation est cruciale. Ces cadres se préparent en effet à la reprise et la majorité ont maintenu d’augmenter leur portefeuille pour améliorer la croissance et les marges. «Une réduction des efforts d’innovation serait comparable à un désarmement unilatéral en pleine guerre mondiale», explique Barry Jaruzelski, Partner chez Booz & Company. Engagées dans une partie difficile, les sociétés misent sur l’innovation pour préparer l’après-crise. Toutes les régions du monde ont poursuivi leurs efforts dans ce domaine. L’Europe et l’Amérique du Nord conservent leur suprématie avec 385 milliards de dollars contre 5 milliards de dollars pour la Chine et l’Inde. La France se situe ainsi au quatrième rang mondial derrière les Etats-Unis, le Japon et l’Allemagne avec 31,5 milliards de dollars. Une somme sensiblement égale à celle de 2007 (31,3 milliards de dollars). Tous les secteurs n’ont pas réagi de la même manière. Dans la catégorie «logiciels & Internet», huit des dix premiers groupes qui misent sur la recherche ont augmenté leurs dépenses. Dans l’automobile, six constructeurs sur dix ont réduit la cadence. De leur côté, l’aérospatiale et la défense sont les seuls à diminuer (2,3%) leurs investissements.F. Z. T.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc