×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Entreprises

    Informatisation de la TVA au CIH : Programmes en cours d'achèvement

    Par L'Economiste | Edition N°:35 Le 25/06/1992 | Partager

    L'Application de la TVA au crédit C.I.H avait perturbé le traitement informatique des informations. Les problèmes engendrés par cette nouvelle donne sont en phase de résolution. La programmation de l'octroi du crédit est déjà achevée. Reste celle du remboursement qui est sur le point de l'être. Cinq mois après les dispositions de la Loi des Finances 1992 instituant l'élargissement du champ d'application de la TVA au crédit immobilier, les services spécialisés du C.I.H ont presque remis à jour les modalités de traitement informatique des opérations. "Nous avons un système informatique très performant " se plaisent à souligner les responsables du CIH. L'intégration de la TVA dans le programme informatique devrait se faire en deux phases.

    La première phase consisterait à préparer l'octroi du prêt. La seconde. la plus complexe, devrait permettre la restauration du programme des remboursements. Ces remboursements sont éclatés en amortissements, intérêts et TVA. Le problème essentiel résidait dans la gestion de la TVA, une nouvelle variable à intégrer. C'est un impôt indirect qu'il faut récupérer avant de le reverser à l'Etat. Il implique alors plusieurs services internes au C.I.H. Lesquels, en tant qu'utilisateurs, avaient "leur mot à dire dans la réorganisation du système". A cet effet, une commission regroupant toutes les directions avait été mise en place afin d'analyser la question. " Le seul problème était de rétablir au plus vite la situation pour être en accord avec les textes sans pour autant léser la clientèle " précise-t-on. Pour continuer normalement le travail, certaines opérations étaient traitées manuellement et d'autres sur machine.

    Le C.I.H a opté pour le développement d'un "programme maison". Tout le système de gestion des prêts est informatisé depuis quelques années. Ce travail avait été élaboré par une équipe exclusivement interne. C'est une oeuvre de près de six années qui a permis de mettre au point un système d'information intégré, performant et très ouvert. Mais cette ouverture a aussi rendu le système très complexe. En effet, cet outil de gestion spécifique permet de balayer tous les cas de figure aussi bien en ce qui concerne le lieu qu'en ce qui concerne le montant des remboursements. Ainsi, un prêt consenti à Casablanca peut être remboursé dans une autre ville avec un montant inférieur ou supérieur à l'amortissement prévu par l'échéancier.

    Cette démarche présente une grande souplesse pour le client. Il est déchargé de certaines préoccupations liées aux modalités de remboursement. La TVA n'était donc pas prise en compte dans le schéma initial. Son application au crédit C.I.H a eu une conséquence sur toute la programmation. Il fallait donc la prendre en charge et l'intégrer au système d'information déjà mis en place. "Nous étions obligés de modifier tous les calculs d'échéance et traiter la collecte et le reversement de la TVA" précisent les responsables. Cependant, il est difficile de réadapter un programme dont la conception a nécessité six années. Mais le C.I.H est arrivé à un niveau de maîtrise tel que tous les programmes ont été modifiés ou en voie de l'être. Le nouveau système est paramétré. Il peut prendre en charge un éventuel changement du taux de la TVA. Pour l'instant, le programme relatif au contrat et à l'octroi du crédit est déjà opérationnel. Celui qui concerne la gestion des remboursements est presque achevé. "Nous sommes en plein développement " précise t-on. Le coût engendré par cette opération de remise à jour n'est pas évalué. Une équipe intégralement composée de cadres de l'institution a entièrement conçu et adapté le système de gestion qui est en train d'être installé.

    "Nous sommes la seule institution financière marocaine à avoir atteint un tel niveau. A titre d'exemple tout le processus de gestion du-compte sur carnet est informatisé" soulignent les responsables.

    Dans un proche avenir, le C.I.H envisage même de développer un assistanat pour les autres banques en matière d'informatique.

    A.D.N & M.H.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc