×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprise Internationale

    Hôtellerie : Forte dévoile la restructuration de Méridien

    Par L'Economiste | Edition N°:167 Le 16/02/1995 | Partager

    LE personnel de Méridien, l'ex-filiale hôtelière d'Air France rachetée par le groupe britannique d'hôtellerie et de restauration Forte, est maintenant fixé sur son sort. Forte a dévoilé le 9 février le "projet industriel" pour développer Méridien (17.000 salariés dans 55 hôtels) et son plan social. Sur la centaine de salariés que compte Méridien SA, 55 seront conservés à Paris et 45 supprimés. Ce plan social a été plutôt bien accueilli par le personnel de Méridien puisque Forte ne compte pas procéder à des licenciements secs. Il affirme avoir identifié 40 propositions de reclassement interne. Avant de rendre public son plan, Forte avait déjà remercié deux membres de l'état-major de la chaîne de luxe. Il s'agit du directeur adjoint des affaires financières, qui a rejoint la direction générale de Jet Tours, et du directeur général des affaires commerciales qui a réintégré le groupe Air France

    Dans son projet, Forte a confirmé le choix de Méridien comme marque internationale pour son groupe. Ainsi, la plupart des hôtels Forte Grand, propriétés de la chaîne britannique, passeront sous l'enseigne Méridien pour constituer un ensemble de 80 hôtels comptant 25.000 chambres. Cette conversions s'effectuera dans les deux ou trois ans, indique la presse française.

    Pour les Forte Grand en contrat de gestion, Forte doit encore négocier avec leur propriétaire. Les hôtels Exclusive de la chaîne resteront, eux, indépendants.

    Le nouvel ensemble regroupant Méridien et Forte Grand sera piloté à partir de deux sièges. Celui de Londres coiffera la direction financière et juridique, l'informatique, la direction technique et les ressources humaines. Celui de Paris sera consacré à la partie contrôle de gestion, marketing de marque, gestion de la qualité, marketing de marque, gestion de la qualité ainsi qu'au développement.

    Toujours selon le projet, la chaîne continuera de compter cinq divisions géographiques tandis que la structure commerciale sera réorganisée autour de 27 bureaux. Enfin, les hôtels seront intégrés dans le système de réservation Fortres II. Il est à rappeler que l'ambition de Forte est de faire de Méridien la première chaîne de luxe internationale dans le monde. D'ici à la fin de la décennie, il compte de 50.000 chambres, soit le double de ce qu'il gère actuellement. Pour réaliser cet objectif, le Britannique devra procéder à de nouvelles acquisitions. L'ouverture de deux nouveaux hôtels, l'un à Bahreïn et l'autre à Bruxelles, les six établissements qui sont en chantier et la trentaine de contrats en négociation pourront ne pas suffire au doublement de capacité.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc