×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Haj 2008: Grogne chez les agences de voyages

Par L'Economiste | Edition N°:2797 Le 12/06/2008 | Partager

. Leurs parts ont chuté de 32% . Les quotas: insuffisants pour satisfaire les demandes Les agences de voyages chargées de l’opération Haj sont désormais connues. Après une sélection rigoureuse sous la houlette du département du Tourisme, la Fédération des professionnels était réunie, mardi 10 juin, à Casablanca, pour donner les résultats. Sur 167 agences présélectionnées, 98 ont été attributaires du quota. Vingt-sept d’entre elles s’occuperont du produit social (35.000 DH), soit un total de 1.993 pèlerins. Le produit standard (53.500 DH) sera pris en charge par 45 agences avec un total de 2.070 pèlerins, alors que le produit premium (65.000 DH), avec ses 1.200 pèlerins, sera traité par 26 agences (cf. www.leconomiste.com). Globalement les inscriptions ont augmenté de 43,15% par rapport à l’année précédente. Le produit public, géré par le ministère des Habous, a enregistré une évolution de plus de 59,5%. Par contre, les inscriptions ont stagné pour le privé avec une légère baisse de 2%. La part des agences a chuté de 32% par rapport à l’année dernière. L’heure était au bilan pour les agences de voyages. Les résultats ont été qualifiés de catastrophiques par les professionnels du secteur. «Les quotas sont insuffisants pour satisfaire toutes les demandes du secteur privé», souligne Fouzi Zemrani, président de la Fédération nationale des agences de voyages du Maroc (FNAVM).En 2006, dernière année avant la mise en place du système du tirage au sort, ils étaient 10.000 à avoir choisi de passer par une agence pour effectuer le Haj. Ce chiffre est passé à 7.000 en 2007 et s’établit cette année à 5.223 contre 24.735 pour le ministère des Habous. La Fédération entend lancer une étude pour évaluer l’impact de ce résultat sur le secteur. Elle souhaite mettre en place une alternative d’urgence pour trouver des produits de substitution afin de relativiser le manque à gagner de cette année. «Il s’avère urgent de reconsidérer le système des quotas qui menace la pérennité des agences», affirme Omar Rihani, directeur de la FNAVM. D’après lui, les inscriptions doivent être faites simultanément dans les listes du ministère des Habous et celles des agences de voyages afin de laisser le choix aux pèlerins. Il ne faut pas se leurrer, les pèlerins préfèrent le service public garantit par l’Etat et dont le prix est maîtrisé. Mais, les agences de voyages misent sur le produit social qui devra, selon elles, constituer une alternative au service public. «La Fédération va présenter un projet de libéralisation du secteur», souligne Rihani. Elle aspire à une convention cadre sur 3 ans impliquant les principaux intervenants public et privé avec un minimum de 10.000 pèlerins par an. La Fédération entend également lancer une campagne de communication pour valoriser l’image de marque des agences de voyages afin de récupérer la confiance des pèlerins.Saad Souleymane BOUHMADI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc