×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Ouarzazate: Le tourisme durable manque de promotion

Par L'Economiste | Edition N°:2797 Le 12/06/2008 | Partager

. Seule une minorité de professionnels recourt au marketing. Nécessité de sites web pour mettre en valeur les produits TOURISME durable, solidaire, équitable, communautaire, responsable, alternatif, intégré… Autant de concepts qui se chevauchent sur un même terrain de jeu. Le colloque organisé du 6 au 8 juin à Ouarzazate était une occasion pour y voir plus clair. Du débat engagé on s’aperçoit que les différences sont à peine perceptibles. Et tout converge vers le concept de tourisme durable. Sa consécration dans des rencontres internationales de référence, comme celles de Rio, Kyoto, Johannesburg ou des organismes comme l’ONU et l’agenda 21, fait de lui un créneau à suivre, notamment dans les pays en développement. Certes, les chiffres des flux de touristes dans le monde renseignent sur un fait: le tourisme est une affaire de pays développés. N’empêche qu’il figure comme levier primordial de croissance économique chez de nombreux autres moins développés. C’est pour cela que bien des chercheurs conseillent de ne jamais parler de tourisme durable sans avoir à l’esprit un développement durable. Spécialiste en matière de tourisme durable, Françoise Alaoui estime qu’il «devrait être la résultante logique d’une intersection entre les sphères économique, sociale et environnementale». Un tronc commun complexe et enchevêtré. Si la responsabilité des institutions est incontestable, le rôle des entreprises de tourisme est incontournable. Le paysage naturel, aussi splendide soit-il, ne peut se vendre uniquement grâce à ses atouts naturels, mais bien à la faveur d’une politique de marketing et de communication claire et ciblée. Une étude, menée récemment par la branche du marketing de la faculté des droits à l’université Cadi Ayyad à Marrakech, a démontré que seule une minorité recourt au marketing, en tant que stratégie volontariste. Et à cet égard, les entreprises touristiques sont appelées à intégrer la dimension durable dans les sessions de formation. Un exemple marocain plusieurs fois cité lors des débats de cette rencontre a trait à l’économie sociale. Sont à investir dans cette piste, le commerce équitable, le renforcement de capacités des associations et le tourisme solidaire. Qu’est-ce qu’un projet viable et solide donc? La réponse n’est pas loin de la démarche entreprenariale. Un diagnostic du produit touristique en général, s’appuyant sur les synergies possibles avec d’autres partenaires. Et puis la mise en place d’une stratégie de communication adéquate. «Les plaintes traditionnelles des petites entités n’ont plus de place dans notre monde, les nouvelles technologies leur ont offert la possibilité d’être davantage visibles et accessibles sur un marché compétitif», a fait remarquer un professionnel d’Ouarzazate. La mise en valeur des produits existants n’est plus possible actuellement en l’absence de sites Internet institutionnels et professionnels dans les provinces d’Ouarzazate, Zagora et Errachidia. Des déficits à combler et un avenir à construire.De notre correspondant, Ali RACHDI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc