×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Grand-messe autour de l’olivier

Par L'Economiste | Edition N°:2363 Le 18/09/2006 | Partager

. Une rencontre initiée par l’Ecole nationale d’agriculture, du 18 au 22 septembre à Meknès. Plusieurs chercheurs du bassin méditerranéen attendus Le secteur oléicole est certainement le fer de lance du développement économique et social de la région de Meknès. De fait, la capitale ismaïlienne abrite, du 18 au 22 septembre, la 1ère édition des Journées méditerranéennes de l’olivier (JMO). Les journées sont organisée par l’Ecole nationale d’agriculture (ENA-Meknès) en collaboration avec l’Université internationale d’Andalucia (UNIA), sur le thème: «Les bonnes pratiques oléicoles pour la production d’huile d’olive de qualité et la protection de l’environnement». Les JMO visent la mise à niveau et la promotion de la filière oléicole régionale et nationale. Ce cours/séminaire international, qui entre dans le cadre des activités de l’agropôle olivier de l’Ecole, comprendra des conférences techniques et scientifiques et réunira de nombreux spécialistes et participants venant des pays du bassin méditerranéen. Pour Noureddine Ouazzani, directeur de l’Agropôle olivier, «ces journées serviront de plate-forme de transfert de technologie et de savoir-faire entre les pays oléicoles méditerranéens». Actuellement, 98% de la production mondiale d’huile d’olive provient de Méditerranée. Le système agricole lié à la culture de l’olivier s’est longtemps caractérisé par son adaptation au milieu et par sa pratique empirique. Mais, depuis quelques décennies, plusieurs facteurs ont modifié les systèmes de production de l’olivier et de transformation de ses produits. Les leviers majeurs de ce changement sont les nouveaux enjeux socioéconomiques de l’oléiculture liés à une forte demande de revalorisation de l’huile d’olive reconnue pour ses vertus sur la santé, et à la nécessité urgente de préserver l’environnement. D’ailleurs, c’est pour encourager ce transfert de technologie que l’UNIA et l’Agropôle olivier initient les Journées méditerranéennes de l’olivier. Cet agropôle est déterminé à mettre en place un module économiquement durable de démonstration de la culture de l’olivier sur une superficie de 12 hectares au niveau du domaine agricole de l’Ecole nationale d’agriculture de Meknès. «Nous travaillons également sur la mise en œuvre d’un système d’information pour le développement et la promotion de la filière oléicole régionale et nationale», conclut Ouazzani. De notre correspondant, Youness SAAD ALAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc