×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    France/TO: Hausse des réservations en février

    Par L'Economiste | Edition N°:2753 Le 10/04/2008 | Partager

    . Mais, le Maroc a encore baissé de 10%Les réservations pour des voyages à forfait ont progressé de 10,8% en février, comparé au même mois de l’an dernier, mais ont subi un coup de frein en mars, a annoncé mercredi 9 avril l’Association de tour-opérateurs français (Ceto).Sur la saison d’hiver, le bilan reste positif, avec une hausse des départs de 4,2% en cumul entre novembre et février et une progression du chiffre d’affaires de 9,5%. Sur le seul mois de février, le nombre de clients partis a augmenté de 3,4% et les recettes ont grimpé de 8,3%.«La saison d’hiver est en nette progression sur l’an dernier, mais les commandes ont pris un coup en mars», a expliqué le président du Ceto, René-Marc Chikli, sans pouvoir chiffrer pour l’heure l’ampleur de la baisse des réservations en mars.«C’est un mois creux qui se situe entre deux vagues: il y a ceux qui réservent très tôt en hiver pour l’été, et ceux qui zappent un peu partout, à l’affût d’une bonne opportunité, et réservent parfois à la dernière minute», a-t-il expliqué.Quant aux réservations en février, les meilleures progressions ont été enregistrées pour la République dominicaine, le Canada, les Etats-Unis et la Turquie, qui a retrouvé les faveurs des touristes français. Si la Tunisie a vu ses réservations augmenter de 9%, le Maroc a encore baissé de 10%.Les départs pour des séjours à forfait en France ont progressé de 8% en février et les réservations de 10%.Le Ceto note un «bon carnet de commandes» pour le SriLanka, destination qui avait été suspendue pendant près d’un an en raison d’une vague d’attentats. La reprise pour le Kenya, à nouveau programmé par les tour-opérateurs depuis la mi-mars, s’annonce plus difficile, avec des «réservations encore faibles».Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc