×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Economie

    Fonds Hassan II: 20 projets d'investissement à l'étude

    Par L'Economiste | Edition N°:1678 Le 07/01/2004 | Partager

    . Sa contribution pour 2003 s'élève à près de 140 millions de DHL'heure est au bilan pour le Fonds Hassan II pour le Développement économique et social. Pour rappel, ce dernier accorde un appui financier direct à l'investissement industriel. Cet appui consiste dans le financement partiel et à fonds perdu de l'acquisition du terrain et la réalisation de nouveaux projets d'investissement. A fin décembre, le bilan de cette opération, dressé par le ministère du Commerce et de l'Industrie, est de 68 projets d'investissement pour un montant de plus de 1,9 milliard de DH. Ces investissements doivent créer plus de 18.400 postes d'emplois stables. La part du Fonds Hassan II dans ces projets avoisine les 140 millions de DH, soit 7,2% du montant total d'investissement. Dans le détail, l'investissement dans le secteur de la sous-traitance automobile représente 52% de l'investissement global. La plus grande partie revient aux projets de faisceaux de câbles. En deuxième position, le secteur du textile avec 36%. Quant aux investissements dans le secteur de l'électronique, ils totalisent 135 millions de DH, soit 7% de l'investissement global. Le secteur du cuir arrive en dernière position avec 5% du total de l'investissement. Pour ce qui est de l'emploi, le textile contribuera à la création de près de 10.500 postes, soit 57% des emplois à créer. Le secteur de la sous-traitance automobile, lui, devra générer plus de 6.100 emplois, soit 33% de l'effectif prévu. Enfin, le secteur de l'électronique, qui participe à hauteur de 6%, avec près de 1.100 postes de travail.Concernant la répartition géographique, c'est le Grand Casablanca qui concentre le plus grand nombre de projet d'investissement (28), suivi de Tanger (26). Les deux régions représentent 79% du total des projets et plus de 89% du montant total investi dans le cadre du fonds. Enfin, 20 projets d'investissement, pour un montant global de plus de 300 millions de DH, sont en cours d'examen par la Commission mixte du fonds.H. B.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc