×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

L'ONA et la SNI se renforcent dans Wafabank

Par L'Economiste | Edition N°:1678 Le 07/01/2004 | Partager

. Les deux groupes rachètent les 10% de la BBVA dans le capitalIl y a peu, Bassim Jaï Hokimi, PDG de l'ONA et de la SNI, déclarait que ses holdings ont à nouveau une capacité de frappe conséquente, leur permettant de se lancer dans de nouvelles acquisitions. La rotation effectuée dans les tours de table des groupes ONA, SNI, Ergis et Regis n'avaient d'autre objectif que de supprimer les interactions handicapantes. C'est maintenant chose faite. La première des opérations de croissance externe du groupe a concerné l'achat de la participation de la BBVA dans Wafabank, quelque 9,94%. L'ONA a accaparé près de 6% et le reste est revenu à la SNI, au prix de 825 DH. Soit une prime de 10% de plus que le cours boursier de Wafabank.Cette opération porte les participations directes et indirectes des groupes ONA et SNI dans Wafabank, respectivement à environ 16 et 8%. La communauté financière s'interroge sur les actions de l'ONA et la SNI. Pour la symbolique, l'état-major des deux groupes dit se renforcer aux côtés de leur filiale bancaire, la BCM. Mais les milieux financiers la voient différemment: «il y aura une fusion de la Wafabank, puis s'ensuivra un échange d'actions. Les deux groupes cherchent dès maintenant à verrouiller le capital du champion national que la BCM projette de faire naître». C'est qu'en fait le capital de la BCM n'est pas encore verrouillé, l'ONA y détient encore, directement et indirectement, moins de 30%. La participation du Crédit Agricole dans la Wafabank pourrait être la prochaine sur la liste de l'ONA. Un proche du dossier, ne confirme pas cette éventualité, mais laisse entendre qu'il y aurait des négociations en cours pour la reprise des 14,72% du Crédit Agricole. Une autre question taraude les esprits: comment les groupes SNI et ONA financent-ils leurs acquisitions successives? Les traders obligataires, baromètre de la liquidité sur les marchés, sont unanimes: «Nous sentons qu'il y a des liquidités en plus sur les marchés de l'argent». Son origine? Certains opérateurs font état de virements de fonds de l'étranger vers les comptes de BAM. C'est que, rapporte des analystes financiers de la place, le groupe Ergis/Regis effectue, depuis août dernier (date à laquelle il a acheté 5% du capital de l'ONA directement sur le marché boursier) des arbitrages au niveau de ses actifs à l'étranger en faveur du Maroc.Il y aura donc d'autres opérations «de grande envergure», souligne une source proche des cercles de pouvoir de l'ONA. «Il y avait la rotation des participations pour verrouiller définitivement les tours de tables de l'ONA et de la SNI, puis s'ensuivra une reprise d'une partie du capital de la BCM et d'autres actifs», note notre interlocuteur.Cette stratégie de prises de participations dans les fleurons de l'économie marocaine est très bien accueillie par l'opinion publique, qui voit là un signe fort de la prise en main du devenir économique du pays.


Fusion BCM/Wafabank

La BCM avait affiché son intention d'absorber la Wafabank avant la fin de l'année 2004. Pour cela, elle compte lancer une offre publique d'achat (OPA) pour acquérir le reste de son capital. Elle y détient aujourd'hui environ 36,4% du capital. L'OPA pourrait offrir au marché une prime de l'ordre de 15 % par rapport à la moyenne des cours boursiers du titre Wafabank avant son acquisition le 24 novembre 2003. Cette offre est toutefois conditionnée par les résultats 2003 de Wafabank qui doivent être conformes aux prévisions, et l'obtention de l'accord du Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM). Cette OPA interviendra en mars prochain. Bouchaïb EL YAFI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc