×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Festival du cinéma de Marrakech
Une centaine de films en projection

Par L'Economiste | Edition N°:2128 Le 12/10/2005 | Partager

. Hommage au film espagnol et aux oeuvres de Scorsese et de Kiarostami . 15 films en compétition pour quatre prix Au moins une centaine de films seront projetés durant le Festival du cinéma, prévu cette année du 11 au 19 novembre. Plus que ce qui a été projeté l’année dernière. La durée de l’évènement a été aussi rallongée. Il faut plus de temps pour rendre hommage aux réalisateurs invités d’honneur de cette 5e édition: Martin Scorsese et Abbas Kiarostami. Leur filmographie est au programme. De même qu’un hommage sera consacré aux films espagnols qui auront la part belle cette année. Le cinéma espagnol sera à l’honneur avec une sélection de 10 films représentant “les incontournables”. La compétition sera le phare de la manifestation, fédérant les enjeux artistiques du festival qui comprendra 15 films internationaux cherchant à découvrir des talents et à confirmer des auteurs. C’est le metteur en scène français Jean-Jacques Annaud (réalisateur entre autres du film Le nom de la rose et Sept ans au Tibet” qui présidera le jury de cette 5e édition du festival. Il aura beaucoup à faire: 15 films en compétition pour quatre prix: l’Etoile d’or, le prix du jury, le prix d’interprétation féminine et celui d’interprétation masculine. Ce qui laisse supposer que la compétition serait rude entre les productions venant de tous les pays. L’organisation promet une qualité cinématographique et une sélection remarquable Le budget du festival demeure le même aux alentours de 30 millions de DH, y compris des prestations en nature de quelques partenaires de la manifestation. En mûrissant, le festival devient plus professionnel en logistique dont une bonne partie est confiée aujourd’hui aux Marocains. La cinquième édition ne dérogera pas à la règle de celles qui l’ont précédée: Suivre à la trace les grand-messes du cinéma comme Cannes. En dehors du président du jury, il y aura les doyens consacrés et aussi d’autres acteurs et têtes d’affiche comme Cameroun Diaz, Jeffry Wright, le cinéaste Andres Lowe, l’actrice égyptienne Mirvet Amine, une star bollywodienne non encore confirmée, et d’autres.Côté business, l’on s’attend à au moins 60.000 spectateurs. Toutes les infrastructures de la ville devraient y participer en commençant par le Palais des Congrès. Il sera réservé aux professionnels internationaux et marocains. Ceux-ci pourront y découvrir la compétition. Nouveauté cette année: à l’intérieur, deux salles projetteront les films. Et à l’extérieur, les avant-premières seront projetées dans les trois salles: Saâda, le Colisée et le Rif. A peine 3 salles. Curieux tout de même de constater que, malgré cette consécration de la cité ocre depuis 5 ans, elle attire si peu d’investisseurs dans le domaine.A la Place Jemaâ El Fna, un écran géant proposera au public des films en compétition ou hors compétition. Il est prévu une projection d’un film d’enfants à laquelle une des stars du cinéma devrait être présente.


Soirées off

Elles sont les plus demandées par les festivaliers. Et les organisateurs sont bien embêtés notamment lorsqu’elles sont off. Peu d’informations circulent officiellement à ce propos. En dehors des trois soirées officielles dans le Pacha, l’usine de sucre et la soirée en l’honneur du film espagnol au théâtre de l’opéra. Comme pour tous les festivals, les participants sont plus intéressés par ces soirées que par les projections aussi intéressantes que celles programmées à cette 5e édition. C’est aussi dans ces soirées que quelques affaires se font et où l’on peut voir de plus près les stars. Dérogera-t-on à la règle cette année? Sans doute pas. Rassurez-vous, nous vous en avons déjà trouvé une liste de réceptions privées qui se tiendront lors de cette édition. Le fabricant de cigarettes ou de marque d’alcool dans des restaurants de la ville. Il y a aussi les incontournables comme la soirée de Dior, celle de Fashion TV, de Nikky Beach (Palmeraie golf palace) et aussi celle organisé au Comptoir par le DJ Claude Shal. Du reste, Chaumet, Cartier seraient probablement de la partie.Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc