×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Affaires

    Fès séduit les restaurateurs

    Par L'Economiste | Edition N°:2490 Le 22/03/2007 | Partager

    . Plus de 500 millions de DH d’investissement réalisés ces trois derniers mois. Une dizaine d’établissements ont ouvert leurs portes LES premiers signes du décollage de la capitale spirituelle sont là. En témoignent les projets d’investissement lancés, du 1er janvier au 21 mars, pour près de 500 millions de DH. Si la ville continue sur cette cadence, avec à son actif près de 2 milliards de DH d’investissement réalisés en 2006, les prévisions du Programme du développement régional touristique (PDRT) 2005-2015 (3 milliards de DH) seront atteintes en moins de deux ans. En effet, après le lancement par SM le Roi de plusieurs projets d’infrastructures en janvier dernier, c’est un regain de confiance que «ressentent» les opérateurs économiques. Ces derniers ont, d’ores et déjà, une vision globale sur le plan de développement de la ville. Lequel a été présenté par le wali, Mohamed Rharrabi, la semaine dernière, au cours d’un cycle de conférences qui a concerné toutes les circonscriptions. «Nous n’avons, certes, pas de mer, mais nous avons une stratégie de développement claire pour l’industrie, aussi bien que pour la culture, l’artisanat et le tourisme. Ceci, ajouté à la facilitation des procédures au niveau de toutes les administrations publiques, met la région de Fès parmi les régions têtes de classement en termes d’attractivité territoriale», explique Rharrabi. Français, Italiens, Néerlandais, Belges, Emiratis et autres atterrissent chaque jour à l’aéroport Fès-Saïss. La semaine dernière, un important groupe espagnol, spécialisé dans la construction des logements économiques, a été reçu par les autorités de la ville pour un projet village touristique avec espaces de loisirs et un golf de 18 trous,à Aïn Chegag. Sur le terrain, les projets foisonnent dans tous les domaines: centres d’appels, immobilier, industrie, commerce, etc. Fès n’a jamais enregistré autant d’activité. Une activité qui se traduit par l’ouverture de nombreux restaurants européens. Ainsi, l’offre s’élargit d’où un meilleur rapport qualité/prix. Pour le seul mois de mars, pas moins de 10 nouvelles enseignes ont vu le jour, et ce, en plein centre-ville. Zen Garden, la Pignata, Krotori, Pizz’as, Italiano… les appellations de ces restaurants diffèrent et l’architecture aussi. Le plus récent est Zen Garden. Ouvert depuis exactement une semaine, cet endroit affiche complet tous les soirs. Ses propriétaires, les Benzakour, travaillent dans le secteur de l’hôtellerie depuis plus de 30 ans. En guise d’encouragement, le wali a assisté personnellement à l’inauguration de cette nouvelle table. Située à côté du futur complexe immobilier «Champs de course», ce restaurant emprunte le luxe des plus grandes maisons françaises. L’investissement représente un montant de 4 millions de DH. Reste qu’il faut régler le problème des ressources humaines. En effet, vu l’engouement pour l’investissement en hôtellerie, la main-d’oeuvre qualifié se fait de plus en plus rare. C’est pourquoi aux côtés des deux écoles publiques de tourisme, deux autres privées viennent d’ouvrir. Car une chose est sûre, investir dans cafés et restaurants s’avère plutôt rentable.


    Critiques

    Une ville en pleine croissance, comme Fès, doit accepter la critique constructive. Il y a quelques mois, un journaliste a sillonné plusieurs maisons d’hôtes, riads et restaurants. Il a par la suite diffusé un rapport sur un blog, décrivant tous les endroits visités. A l’instar du «Guide du routard», il distribue éloges ou critiques. Ce n’est naturellement pas au goût de tous. Mais cela ne peut qu’aider, si la critique est objective, à améliorer le service et l’accueil dans ces domaines. De notre correspondant, Youness Saâd Alami

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc