×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Affaires

    Le marché sanctionne La Marocaine-Vie

    Par L'Economiste | Edition N°:2490 Le 22/03/2007 | Partager

    . Chiffre d’affaires en baisse de 5%. Encore une année sans dividende. Un redressement fiscal en route! Les dirigeants de La Marocaine-Vie, quatrième assureur vie marocain, ont beau expliquer les résultats 2006 et les perspectives 2007, ils n’ont pas convaincu le marché. La filiale à 50% de la Société Générale a fait état d’un résultat net de 21 millions, soit en hausse de 7% mais sans convaincre les investisseurs. L’action a cédé 5,12% le lendemain de la présentation de ses résultats 2006. Les investisseurs étant déçus par l’absence de geste envers les actionnaires. Les investisseurs ont réagi aussi à la tonalité assez prudente des commentaires de la compagnie, qui ont associé la baisse de leur part de marché sur le segment «vie», estimé à 12,5% (contre 16% en 2005), au bond qu’à connu son concurrent Wafa Assurance. Rappelons que cette dernière a doublé sa part de marché dans l’assurance-vie avec 28% en 2006. Les primes émises par La Marocaine-Vie ont atteint 559,7 millions de DH contre 592 millions en 2005, soit une baisse d’environ 5%. Les primes relatives à l’épargne ont baissé pour clôturer l’exercice à 423,5 millions de DH contre 489,5 millions en 2005. Les primes relatives à la prévoyance ont, par contre, augmenté à 136,2 millions de DH contre 102,4 millions. Par ailleurs, la part de l’activité bancassurance a connu une baisse de 8% dans le chiffre d’affaires global. «Nous comptons renforcer notre compétitivité grâce aux partenariats (Zurich et crédit Eqdom), à la diversification de nos canaux et l’évolution de notre gamme. D’ailleurs, une nouvelle organisation commerciale a été conçue pour être en cohérence avec ces axes de croissance. Nous allons également développer davantage les synergies avec la Société Générale», précise Marc Duval, président de La Marocaine-Vie. «Nous avons reçu une notification de redressement fiscal relatif aux années 2002, 2003 et 2004 d’un montant de 38,5 millions de DH au mois de décembre dernier pour lequel aucune provision n’a été constatée. Nous sommes actuellement en discussion avec l’administration fiscale», poursuit-il. En commentant les résultats, Taoufik Benjelloun a affirmé que le rythme de la production reste important par rapport au niveau des encours et que la croissance des provisions mathématiques était honorable durant l’année dernière. Elles sont passées de 2,5 milliards de DH à 2,8 milliards, soit une progression de 13%. Les provisions liées à l’activité bancassurance continuent à gagner du terrain dans la composition globale des provisions mathématiques constituées en 2006. Elles ont représenté 46%, soit 1,3 milliard de DH contre 39% un an auparavant.Saïd MABROUK

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc