×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Etat civil: Bientôt une base de données numérisée

Par L'Economiste | Edition N°:2901 Le 13/11/2008 | Partager

. Une expérience pilote déjà lancée en septembre dernier. Saisir plus de 45 millions d’actes d’état civil d’ici 2011LE chantier de modernisation de l’état civil est sur les rails. Depuis l’annonce du projet en mai dernier, les responsables des collectivités locales ont mis les bouchées doubles pour le faire aboutir avant fin 2011. La tâche n’est pas facile. Il faut saisir plus de 45 millions d’actes d’état civil pour permettre la constitution d’une base de données accessible à 2.172 bureaux qui seront reliés entre eux à travers un réseau informatique. Donc, le premier travail à faire est la conception d’un logiciel de saisie. Cette mission a été confiée à un prestataire privé. «Pour tester la fiabilité du produit de ce dernier, on a lancé en septembre 2008 une expérience pilote concernant quatre bureaux à Casablanca», souligne Noureddine Boutayeb, wali directeur général des collectivités locales. «Cette phase, qui devrait s’achever fin 2008, touchera également deux autres bureaux. Le premier situé dans une zone rurale, en l’occurrence Sidi Yahia Zaër dans la région de Témara, et le second, type consulaire, réservé aux Marocains résidents à l’étranger», ajoute-t-il. L’évaluation de cette étape pilote figurait à l’ordre du jour de la réunion du comité de pilotage en charge de ce programme, tenue mardi dernier à Rabat, sous la présidence de Boutayeb et en présence des présidents des conseils communaux des grandes villes ainsi que les représentants des départements ministériels concernés. Dans les bureaux de Casablanca, l’opération de saisie a démarré en octobre dernier. «Après les premières difficultés, le personnel commence à maîtriser le logiciel en traitant 75 actes par jour», souligne Younès Sekkouri, chargé de ce projet au sein du département de Boutayeb. La réunion du comité de pilotage a été également l’occasion pour présenter la stratégie de la généralisation imminente de ce chantier à l’ensemble des bureaux d’état civil du Royaume. Pour l’opération de saisie, on prévoit de réaliser 20% en 2009, 40% en 2010 et autant en 2011. On va commencer par les grandes et moyennes agglomérations avant de passer au monde rural. Pour la réalisation de cette tâche, les initiateurs du projet comptent beaucoup sur l’implication du secteur privé. «Il nous faut 500 personnes pour achever en une année les opérations de saisie et de contrôle dans les 4 bureaux pilotes de Casablanca», explique Sekkouri. Donc l’informatisation des bureaux s’impose pour réussir ce projet qui va permettre de constituer une base de données. Pour faciliter son exploitation et sa mise à jour, «on doit assurer une connexion entre tous les bureaux d’état civil», indique Boutayeb. Selon ce dernier, cette question a été examinée avec les 3 opérateurs nationaux en télécommunications qui ont, chacun à part, présenté une idée sur leur solution.Rappelons que la réalisation de ce chantier ambitieux, qui vise à offrir des services innovants en matière d’état civil, a nécessité la mobilisation d’une enveloppe de 600 millions de DH. Outre les équipements informatiques, ce budget permettra également de financer les travaux d’aménagement des bureaux en vue de les doter d’une identité visuelle propre. La formation des ressources humaines figure aussi au menu.


Appels d’offres

DANS le cadre de ce programme, on prévoit le lancement de plusieurs appels d’offres. Outre la partie équipement, il faut souligner le lancement en décembre prochain d’une étude de communication et d’organisation des bureaux d’état civil. Le marché le plus important concernant la connexion des bureaux sera lancé en janvier 2009. Sans oublier l’opération de la constitution d’une base de données centrale. Nour Eddine EL AISSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc