×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie Internationale

En bref

Par L'Economiste | Edition N°:502 Le 07/05/1999 | Partager

· L'économie américaine toujours au mieux de sa forme
"L'économie américaine a crû fortement au premier trimestre sans signe d'accroissement de l'inflation ou du déséquilibre cyclique. Cela prolonge encore ses bonnes performances qui dépassent généralement toutes les attentes, et suggère que cela va continuer". C'est ce qu'a souligné, très optimiste, un responsable du Trésor américain, John Auten, chargé des analyses financières. Le PIB a progressé de 4,5% au premier trimestre, plus lentement qu'au quatrième trimestre de l'année dernière (6%).
Mais d'après certains analystes, cela n'a pas empêché l'économie "d'être encore plus saine". Selon M. Auten, l'économie a ralenti au premier trimestre en raison de la hausse du déficit commercial. Le Département d'Etat au Commerce a publié quelques chiffres relatifs à l'économie américaine. Les revenus des ménages ont augmenté de 0,4% en mars, tandis que leurs dépenses ont progressé de 0,4% pendant le même mois. Le taux d'épargne a pour sa part reculé de 0,6%. Les salaires dans le secteur privé sont en hausse de 0,2%.

· Europe: Ralentissement à l'Ouest, possible récession à l'Est
L'activité économique de l'Europe de l'Ouest s'est ralentie au cours de ces derniers mois, tandis que les pays en transition d'Europe orientale sont menacés par une nouvelle récession, estime la Commission économique des Nations Unies pour l'Europe. Pour l'Europe occidentale, les perspectives économiques à court terme ont été revues à la baisse. Selon les prévisions actuelles, la croissance du PIB réel ne devrait pas dépasser 2% en 1999, contre 2,7% en 1998 et 3,3% en 1997. Ce ralentissement est essentiellement dû à un fléchissement de la demande intérieure. Dans la zone Euro, la croissance devrait être légèrement supérieure à 2% en 1999, après 2,8% en 1998. L'activité économique devrait cependant reprendre au cours du second semestre 1999 et "ouvrir la voie à de nouveaux gains cycliques en l'an 2000", explique la commission onusienne. En ce qui concerne les économies dites de transition (Europe de l'Est, pays baltes et CEI), les économistes
de l'ONU constatent que la tendance s'est brusquement renversée au milieu de l'année 1998, sous le triple coup de l'effondrement des importations russes, de la chute de la demande mondiale des produits primaires et intermédiaires et d'une certaine contraction des importations de l'Europe occidentale. Après une progression de 2,8% en 1997, le PIB des pays de l'Europe de l'Est dans leur ensemble n'a crû que de 2% en 1998 contre 4,5% initialement attendus). Au vu des premiers mois de 1999, les risques de dégradation se sont considérablement aggravés en Europe orientale, y compris ceux qui avaient eu la croissance la plus rapide ces dernières années. Quant au Sud-Est du continent, la Commission note que la guerre en Yougoslavie empire la situation. A cause de cela, "il est urgent que l'Occident apporte une aide à ces pays, en particulier pour les aider à soutenir leur balance des paiements".

· France: Les ventes de voitures et de logements neufs en hausse
Les ventes de voitures particulières neuves ont augmenté de 12,5% en avril par rapport au même mois de 1998, selon le Comité des constructeurs français d'automobiles. Cette progression porte la hausse du marché français à 12,9%, pour les quatre premiers mois de l'année comparé à la même période de 1998, à 701.361 voitures. Par ailleurs, le rythme de ventes de logements neufs a retrouvé en mars le niveau du printemps 1989, période d'euphorie immobilière, avec une hausse des ventes de 17%, selon la FNPC (Fédération Nationale des Promoteurs Constructeurs). Les autorisations de construction de logements ont progressé de 21,3% au premier trimestre par rapport à la même période de 1998, et les mises en chantier de 22,4%.

Nadia BELKHAYAT (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc