×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Dossiers

    Emploi & carrière
    Bachir Rachdi président de l'Apebi

    Par L'Economiste | Edition N°:1676 Le 05/01/2004 | Partager

    Après avoir assuré pendant quatre ans les responsabilités de vice-président puis de secrétaire général au sein du bureau de l'Apebi (association des professionnels des technologies de l'information), Bachir Rachdi, PDG de la société Involys, a été élu, en décembre dernier, président pour le mandat 2004-2005. Il remplace à ce poste Hassan Amor, devenu vice-président. Après son baccalauréat (sciences mathématiques), Bachir Rachdi, 43 ans, a intégré l'EMI (Ecole Mohammadia d'ingénieurs). Il obtient en 1983 son diplôme d'ingénieur en informatique industrielle et démarre sa carrière au centre informatique du bureau d'ingénierie (BTP) Promoconsult dont il a pris la responsabilité un an après. Il a été ingénieur principal dans l'équipe qui a conçu et développé le premier logiciel de CAO (conception assistée par ordinateur) 2D/3D pour le bâtiment (PCBAT). Ce logiciel a reçu, en 1986, le grand prix européen dans la catégorie des logiciels informatiques et construction. Dans ses fonctions de directeur technique de la firme Batisoft France, dont il a participé à la création en 1985, il a encadré et contribué à l'ensemble des travaux de R&D entre 1985 et 1989, date à laquelle il fut nommé directeur général adjoint de la même firme. Un an après la création de Batisoft France, au sein de laquelle il a continué à assurer ses responsabilités jusqu'en 1994, Rachdi fonde avec Promoconsult et Jamal El Ouarzazi, la firme Batisoft Maroc dont il prend la direction générale. En 1991, il lance un programme de R&D pour la gestion des actifs (patrimoine immobilier, mobilier, infrastructure et équipements) dont la première version a été commercialisée en 1994. En 1999, tout en assurant le développement de Batisoft Maroc, il lance avec Omar Bennani, Jamal El Ouarzazi et Intelia France, une autre activité qu'ils logent au sein de la société Involia, spécialisée dans la sous-traitance informatique. En 2000, Rachdi initie le projet de développement stratégique de la société Batisoft Maroc. Celle-ci change de nom et devient Involys.Bachir Rachdi est très impliqué dans les associations professionnelles. Il fonde dans les années 80, avec d'autres partenaires, une librairie (Al Karama) et l'une des premières sociétés de microcrédit au Maroc (Sans Frontières). En 1995, il est l'un des initiateurs du projet d'association marocaine de lutte contre la corruption. Après quelques mois de réflexion et de préparation, le projet débouche en janvier 1996 sur la fondation de Transparency Maroc dont il est depuis 2000 le secrétaire général.


    Les autres membres du bureau

    Vice–présidents - Hassan Amor (Microdata) - Karim Radi Benjelloun (Distrisoft)- Mohammed Horani (Hightech - Payement Systems)- Fouad Jellal (HP)Secrétaire général - Abderhmane Riad (Netcom Technologies)       Secrétaire général adjoint- Kamal Okba (Casanet)Trésorier - Abou El bal (Ncrm maroc)Trésorier adjoint  - Ould Sidi Baba (Cadtech).


    Nouveau secrétaire général à la Fondation Banque Populaire pour la création d'entreprises

    Abdelhak Marsli est nommé secrétaire général de la Fondation Banque Populaire pour la création d'entreprises. Il remplace à ce poste Mustapha Bidouj qui assurait le secrétariat général de la Fondation Banque Populaire pour la création d'entreprises et celle pour le microcrédit. A noter que Mustapha Bidouj conserve son poste à la Fondation BP pour le microcrédit. A. E.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc