×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    Effondrement à Derb Sultan

    Par L'Economiste | Edition N°:2872 Le 02/10/2008 | Partager

    . Le drame a fait deux morts et un blessé. Plusieurs maisons du quartier se trouvent dans une situation détérioréeDeux morts et un blessé. C’est le bilan de l’effondrement de la façade d’une maison à Hay Laâyoune dans la préfecture d’Al Fida-Derb Sultan à Casablanca.Le drame a eu lieu lundi 29 septembre vers 13h30, lorsque des passants, deux hommes et une femme, ont été victimes d’un mur tombé du 3e étage du bâtiment n° 11, rue 24.La femme (52 ans) est morte sur place. Tandis que les deux autres blessés ont été transportés à l’hôpital Abou Wafi. «Nous avons reçu une femme déjà morte et deux hommes. Le premier, agonisant, est décédé au moment de son arrivée à l’hôpital. Et l’autre grièvement blessé à la jambe, est entré en bloc pour être opéré. Il est probable qu’on lui ampute la jambe», nous a confié docteur Harssi, président de l’hôpital Abou Wafi.Les habitants du quartier rapportent que l’étage, à l’origine du drame, a été construit irrégulièrement, au vu et au su des autorités. «On a été surpris de voir le propriétaire du bâtiment construire un 3e étage, alors que le bâtiment se trouve dans une situation de délabrement apparente», témoigne un habitant du quartier. «Les immeubles de Derb Sultan sont en général vétustes. Les récentes pluies ont certainement fragilisé ces anciennes bâtisses. On a avisé les autorités de l’irrégularité de l’ajout de cet étage, car il menace les autres bâtiments, mais sans résultat», ajoute un autre habitant. A signaler que les victimes n’étaient pas des habitants du quartier Hay Laâyoune. La femme habitait à Hay Merdoukh; Rachid Najah, 38 ans, à Hay Smara, tandis que la personne blessée est originaire de Hay El Farah.Situé derrière cinéma Royale, la rue 24 est un passage principal vers le fameux marché de Jmiaà qui connaît une activité commerciale importante surtout pendant le mois de Ramadan. Plusieurs bâtiments du quartier se trouvent dans une situation de détérioration avancée, ce qui constitue une menace et pour les habitants et pour les passants.J. R.

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc