×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Dossier EmploiSuis-je licenciable?

Par L'Economiste | Edition N°:1161 Le 10/12/2001 | Partager

. Un site américain permet de calculer le pourcentage de probabilité de licenciement d'un employéLes Américains sont formidables. La crise économique est de retour, les plans de licenciements massifs touchent les grands secteurs de l'économie. Personne n'est à l'abri, et chaque Américain peut recevoir du jour au lendemain un “pink slip”, la fameuse lettre rose qui annonce le licenciement. Depuis le 11 septembre, près de 100.000 travailleurs du secteur aérien, 80.000 agents de voyage, employés de casinos ou ouvriers de l'aéronautique ont été licenciés aux Etats-Unis. Play-Boy, McDonald's y sont allés de leurs mauvaises nouvelles. Pas question pourtant de se laisser abattre. Il faut anticiper, pour pouvoir préparer ses CV et démarcher sans attendre de nouveaux employeurs. Pour ça, rien de tel que l'aide d'un “calculateur de licenciement.” (1) Beaucoup plus tendance qu'un convertisseur euro. A partir d'un certain nombre de données comme le code postal, le secteur d'activité ou le poste occupé, le calculateur détermine un pourcentage de probabilité de licenciement avant la fin de l'année, par rapport à la moyenne nationale du secteur d'activité concerné. Sur le site Internet du magazine américain US News(2), on vante les mérites de ce calculateur. “Jauger votre vulnérabilité n'est pas une science exacte”, avoue le journal. Mais “des tests peuvent vous aider à calculer votre cote en vue du futur tournoi de chaises de bureau musicales”. La vulnérabilité dépend aussi du rapport à son chef. Mais, rapporte US News, “vous n'êtes pas forcément condamné si votre chef ne vous aime pas”. Cependant, ce critère fait perdre des points dans le “layoff calculator”. Aucune version française n'est prévue pour le moment.


SOS Licenciement pour virés de haut vol

“Parce que cela n'arrive pas qu'aux autres», l'association d'usagers SOS Licenciement a monté un site du même nom(1) à l'intention de tous les futurs éjectés des entreprises. Ce site est la vitrine gratuite des services que l'association peut rendre. Attention! SOS s'adresse aux licenciés de haut calibre (500 KF de revenu en moyenne). Il s'agit surtout d'un site informatif, destiné à ceux qui auront le courage de se plonger dans la flopée d'articles purement législatifs dont le site est rempli. Disciplinaire ou collectif, justifié ou non, le licenciement est envisagé sous tous ses angles. SOS distille des conseils pour traîner son ex-employeur devant les prud'hommes, sous la forme d'une page sur la procédure des tribunaux. Les meilleurs défenseurs des salariés étant le plus souvent les «conseillers du salarié» d'origine syndicaliste (contact dans les mairies ou les tribunaux de prud'hommes), on regrette que SOS ne réoriente pas de manière claire, concise et directe, le pauvre licencié vers eux. SOS Licenciement dispose d'un répondeur, mais, surprise, il faut adhérer à l'association pour disposer d'un contact ou d'une aide directe (de 350 à 700 francs par an selon votre salaire). Ce tribut pour entrer dans le club des virés de haut vol permet de recevoir 180 pages de documentation, de consulter des experts, en l'occurrence les fondateurs de SOS, devenus experts grâce à leur expérience, et de recevoir un soutien moral. Laure NOUALHAT Syndication L'Economiste-Libération (France)(1)www.soslicenciement.fr/.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc