×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Directive Bolkestein: Un long processus d’examen entamé

Par L'Economiste | Edition N°:2005 Le 22/04/2005 | Partager

. Les eurodéputés soutiennent la législation sur les servicesLes eurodéputés ont entamé mardi 19 avril un long processus d’examen de la directive dite “Bolkestein” sur la libéralisation des services, avec la présentation du travail du rapporteur, la sociale-démocrate allemande Evelyne Gebhardt, en commission du marché intérieur du Parlement européen. Des conservateurs aux socialistes en passant par les démocrates et libéraux ou encore les Verts, tous les intervenants ont réaffirmé leur soutien à une législation européenne sur les services. Mais les nombreuses prises de parole ont démontré que le débat serait long et nourri. “Nous avons beaucoup de pain sur la planche”, a résumé l’élu PPE Alexander Stubb. Pour l’eurodéputé finlandais, le rapport de Gebhardt représente “un recul par rapport à ce que nous avons déjà”. “Les amendements du rapporteur vont très loin. Beaucoup se justifient, mais si nous allons jusqu’au bout, ce sera le statu quo”, a renchéri sa compatriote libérale Anneli Jaatteenmaki. Dans la lignée de ses collègues du PSE, l’Espagnol Manuel Medina Ortega a au contraire estimé que l’eurodéputé sociale-démocrate avait “fait ce qu’il fallait”. La directive telle que proposée par la Commission européenne “aurait produit des effets extrêmement négatifs. Elle l’a déjà fait sur l’opinion publique et la Constitution” européenne, même si les textes n’ont “rien à voir”, a-t-il poursuivi. Pour l’élu PPE français Jacques Toubon, Gebhardt donne “les moyens” d’un équilibre entre la réalisation du marché intérieur des services et la préservation du «modèle social européen». L’un des mérites de son rapport est “de remettre les choses en place par rapport aux débats politiques et médiatiques auxquels le projet de directive a donné lieu”, a-t-il ajouté.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc