×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Société

    Dialogue des civilisations
    Mieux vivre ensemble, c’est possible

    Par L'Economiste | Edition N°:2660 Le 27/11/2007 | Partager

    . Le Congrès dédié à la diversité culturelle achevé sur une note d’optimisme . Plus de 150 personnalités étaient au rendez-vous à Fès C’est une grande réussite qu’a connue le Congrès international sur les «Civilisations et la diversité culturelle: quel dialogue pour quelle alliance?» Organisé par la mairie de Fès et le Centre marocain interdisciplinaire des études stratégiques et internationales (CMIESI), du 23 au 25 novembre dernier, la rencontre a coïncidé, par un heureux hasard de calendrier, avec la visite du président palestinien Mahmoud Abbas à Fès. La ville, qui fêtera ses 1.200 ans d’existence en 2008, a accueilli quelque 150 personnalités issues du monde entier et venues parler de paix entre les peuples. A cet égard, le directeur de l’Institut du monde arabe (IMA), Dominique Baudis, a affirmé que le dialogue entre les civilisations est une notion qui se prête à différentes interprétations dans la mesure où il n’existe pas de définition acceptée par tous du mot civilisation. Pour lui, seule la reconnaissance du droit à la différence peut favoriser l’entente entre les peuples. De son côté Miguel Angel Ayuso Guixot, recteur de l’Institut pontifical d’études arabes et d’islamologie au Vatican, a relevé que les valeurs de compréhension, de coexistence et de paix ne peuvent devenir une réalité qu’à travers le respect des différences entre les peuples.Même son de cloche chez Ahmed Ben Hamid Al Rifaie, président du Forum islamique international pour le dialogue. Pour lui, les dangers qui guettent l’humanité à cause de la détérioration des valeurs au sein de la société nécessitent la mise en place de mécanismes permettant d’activer l’initiative de l’alliance des civilisations, mettre fin à la course acharnée à l’armement et de répandre les valeurs de justice au sein de la société. Valeurs qui ont été largement défendues par Abbass El Jirari, conseiller de SM le Roi, lors de la séance de clôture. Finalement, les participants au Congrès ont convenu d’adresser un «Appel pour vivre ensemble» à la communauté internationale. Par conséquent, la déclaration de Fès sera diffusée de la manière la plus large afin de contribuer efficacement au renforcement des dialogues, à l’application des objectifs de l’Alliance des civilisations. Et d’apprendre à mieux vivre ensemble. De notre correspondant,Youness SAAD ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc