×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Société

    «Mode made in Morocco» cherche ses marques

    Par L'Economiste | Edition N°:2660 Le 27/11/2007 | Partager

    . La première édition du défilé a eu lieu le 17 novembre. Deux évènements par an UN autre rendez-vous de la mode est né. Il s’agit de la 1ère édition de «Mode made in Morocco» qui s’est déroulée le 17 novembre au Hyatt Regency à Casablanca. Malgré quelques fausses notes au niveau de l’organisation, l’évènement mériterait de l’encouragement. Certes, le défilé n’est pas encore du calibre de «Caftan», devenu une référence en la matière, mais il promet de se perfectionner au fil des éditions. Organisé par le magazine «Maroc Premium», «Mode made in Morocco» se tiendra 2 fois ans par an en avril et en novembre. Huit stylistes ont présentés leurs créations sous l’œil bienveillant de Jean-Louis Scherrer et de la Princesse Milena de Lichtenstein, invités d’honneur de cette édition. Les stylistes, connus du public pour avoir déjà participé à plusieurs éditions de Caftan, ont revu, chacun à leur façon, la tenue traditionnelle marocaine. Karim Tassi a ouvert le bal avec sa collection «Terre d’or». Sous des manteaux et des boléros de velours rehaussés de larges ceintures, rappel des lignes traditionnelles, apparaissent de précieux mini-caftans en satin duchesse et organdis ornés de petits boutons marocains dans leur cabochon en or. Quant à Najia Abadi, avec sa collection «Elégance noire», elle a revisité cette couleur pour en dévoiler toute la splendeur. Noir et blanc, argenté, doré… pour des manteaux à grand col et des robes caftans aux allures de robes de princesses. Salima Abdel-Wahab a innové avec des modèles hors du commun mêlant avec beaucoup de superpositions matières brutes et couleurs fortes. Les lignes se jouent de l’espace, le vêtement est en mouvement et se métamorphose, s’ouvrant, se fermant pour une expression d’une totale liberté, reflet des rythmes de la nature. La collection de Zahra Yaâgoubi fut un festival de couleurs chatoyantes. Dfinas façon manteau, drapés, superpositions d’imprimés et d’unis aux couleurs vives, les modèles reflétaient la joie de vivre de la jeune styliste. Hassan Tamer s’est inspiré, lui, de la nature. Chaque tenue évoquait l’un de ses éléments: l’eau, l’air, le végétal, la roche, l’animal. Pour Amine Mrani, ce sont les couleurs douces qui priment avec des dégradés de dorés, lamés et marrons pour finir sur des noirs rehaussés d’or. Albert Oiknine a mixé caftans et robes de soirée dans des modèles somptueux. Le travail exceptionnel sur les volumes et les transparences au bas des robes traduisent parfaitement toute l’exubérance et la fantaisie de son inspiration.Fadelah Berrada a clôturé le défilé avec sa collection «Passé, Présent, Futur» riche en couleurs et broderies.Rendez-vous est donné en avril 2008. En effet, selon les organisateurs, il est nécessaire que les collections soient présentées deux fois par an, comme partout dans le monde, si l’on veut que la mode marocaine s’intègre dans le courant de la mode internationale. A. E .

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc