×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Derb Omar:
Une étude en 2010

Par L'Economiste | Edition N°:3161 Le 02/12/2009 | Partager

LES riverains n’en peuvent plus et les commerçants se plaignent de ce lieu de non-droit. En réponse, le ministère de l’Industrie et du Commerce, la ville de Casablanca et le CRI lanceront une étude, début 2010. Objectif : déterminer le statut des opérateurs sur ce grand marché de la capitale et recenser locataires et propriétaires. Selon Mounia Boucetta, directrice du commerce intérieur, «l’étude permettra également de déterminer le nombre d’entrepôts, de marchandises, le nombre de camions en circulation dans le quartier…». Les données récoltées serviront à définir un plan de requalification. Car «il est important d’appréhender toutes les problématiques et d’obtenir l’engagement de toutes les parties concernées», explique-t-elle.En attendant, le premier constat indique que la majorité des commerçants de ce site sont locataires. A l’origine des problèmes que connaît le quartier, la confusion entre la profession de commerçant et le métier de logisticien. «Deux concepts complètement différents», relève Ahmed Reda Chami. Pour lui, il s’agit donc de faire le distinguo entre ces deux métiers. Après réflexion, plusieurs scénarios ont été envisagés: soit le relogement dans une autre zone, soit le réaménagement du site… Mais le schéma qui se dégage des premières appréciations consiste à aménager des espaces de stockage hors site, à inciter les commerçants à transformer leurs magasins en show-rooms, avec interdiction à la circulation de véhicules à partir d’un certain tonnage. Selon Chami, des locaux ont déjà été identifiés pour accueillir ces nouveaux espaces de stockage. Et une convention a été signée dans ce sens avec le CRI de Casablanca. Quant au timing pour la déclinaison du plan de restructuration, deux à trois années seront nécessaires. H. E.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc