×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Compétitivité territoriale
La Chaouia présente sa stratégie

Par L'Economiste | Edition N°:3161 Le 02/12/2009 | Partager

. Rétablir le lien entre la recherche et les entreprises. 4e édition des Journées économiques de Chaouia-OuardighaPour un événement, c’en est un. La Chaouia-Ouardigha peut, en effet, inscrire ses Journées économiques (Jerco) à l’agenda des manifestations phares organisées à Settat. Le succès a, en effet, été au rendez-vous, de la 4è édition des Journées économiques de Chaouia-Ouardighan (1er et 2 décembre) même si certains officiels, notamment Nizar Baraka, ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des Affaires économiques et générales, se sont décommandés à la dernière minute. Pour autant, les travaux des ateliers sont entrés directement dans le vif du sujet une heure à peine après l’ouverture officielle de la manifestation. L’organisation de ces Journées économiques sous le thème «les pôles de compétitivité au service de la dynamique territoriale» vient lancer le débat autour de ces pôles et de leurs rôles dans le développement régional. L’on se fixe ainsi comme objectifs d’examiner les formes de coopération entre les différentes parties. On veut également aborder la place des PME (qui représentent plus de 85 % du tissu industriel marocain) dans ces pôles tout autant que le rôle des pouvoirs publics dans l’émergence de ces pôles. Un sujet qui sera largement débattu lors de la deuxième journée par les intervenants, en ateliers ou en séances plénières. Il s’agit de décortiquer l’impact des pôles de compétitivités sur la dynamique de développement de leur territoire d’implantation. L’intelligence économique sera ainsi examinée comme outil de performance tout en cherchant à rétablir le lien entre la recherche et les entreprises. Sensibiliser le tissu entrepreneurial, les institutionnels et les acteurs locaux aux rôles qu’ils sont appelés à jouer pour impulser et accompagner la dynamique de développement régional, figure également parmi les axes prioritaires prévus lors de cette édition des Jerco. Sans oublier, bien sûr, de faire partager les expériences des régions pionnières dans l’impulsion des pôles de compétitivité pour que la «leçon» soit facile à retenir. Les organisateurs ont ainsi programmé une comparaison des best practices entre les pays du Nord et les pays émergents. L’on peut ainsi réfléchir sur les thèmes communs à tous les pôles de compétitivité.Aujourd’hui, et avec la perspective d’une régionalisation extrêmement avancée, des politiques de développement régional intégrées, misant sur la proximité territoriale et privilégiant l’implication de l’ensemble des partenaires économiques, sociaux, scientifiques et des collectivités locales s’avèrent nécessaires. Ces politiques devraient dépasser l’optique de l’aménagement et du désenclavement des régions, pour mettre l’accent sur la mobilisation des avantages comparatifs des différentes composantes du territoire, ont relevé différents intervenants.Ainsi, au Maroc, la question de l’amélioration de la compétitivité territoriale est à l’ordre du jour depuis plusieurs années. En effet, le découpage du Royaume et la création des Centres régionaux d’investissement (CRI) et des Agences de développement régional en sont une preuve avérée. L’on estime dans ce cadre que les pôles de compétitivité seront une réponse dynamique dans le contexte actuel de pression concurrentielle, par le rapprochement des acteurs industriels, scientifiques et des collectivités locales d’un même territoire. Ils sont ainsi perçus à la fois comme une source d’innovation et d’attractivité favorisant le développement et la dynamisation de l’industrie tout en s’ouvrant à l’international.L’on s’est aussi interrogé au cours de la première journée sur l’intérêt de faire partie d’un pôle de compétitivité. La réponse est apparemment simple: la représentation et l’animation des pôles de compétitivité sont assurées par une entité juridique propre. Cette structure de gouvernance est tenue d’accorder une place prépondérante aux acteurs industriels, scientifiques et académiques dans ses instances dirigeantes tout en permettant la représentation des collectivités territoriales intéressées. Les missions principales de cette structure chargée de l’animation d’un pôle sont notamment l’élaboration et la mise en oeuvre de la stratégie générale du pôle, la coordination et la sélection des projets de recherche des candidats à un soutien de la part des financements publics dédiés spécifiquement à la politique des pôles et la communication du pôle.Les pôles peuvent également proposer des compétences humaines adaptées aux besoins de chaque partenaire et stimuler la création et l’émergence de projets innovants et d’actions fédérées. Et aussi, accéder à des financements spécifiques, contribuer à l’attraction des investissements étrangers dans les domaines prometteurs et augmenter le rythme de création d’entreprise et des postes d’emplois.


Missions

Parmi les missions assignées aux pôles de compétitivité, l’on cite la mise en place de coopérations avec d’autres pôles et l’évaluation des projets. A cela, il faut ajouter la mission de favoriser une synergie directe entre les différents partenaires du réseau (entreprises, structure de recherche, organismes de formation...), de développer des produits à plus haute valeur ajoutée en renforçant l’innovation et leurs qualités en fonction des besoins des clients et des marchés et, également, réaliser des actions collectives pilotes dans une dynamique de partenariat. Cela, pour satisfaire les besoins des entreprises du secteur en terme de compétitivité. Jamal Eddine HERRADI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc