×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
Affaires

Densification d’activité pour Jet4You

Par L'Economiste | Edition N°:2475 Le 01/03/2007 | Partager

. Arrivée d’un troisième avion fin mars. Multiplication des fréquences et ouverture de deux destinationsJet4You, première compagnie marocaine privée à bas coût, renforce son programme et son réseau pour la prochaine saison. Dès le 30 mars, la compagnie desservira Marseille et Lyon à partir de Casablanca, à raison de trois vols hebdomadaires. Les routes ouvertes verront leurs fréquences renforcées. Ainsi, de l’axe Casablanca/Orly, les fréquences hebdomadaires passeront de 7 à 11 et le Casablanca/Bruxelles sud Charleroi de 3 à 6 dès le 30 mars également. Le renforcement des programmes sera possible grâce à l’acquisition d’un troisième appreil courant mars. «Le renforcement de la flotte nous permettra d’être présents sur des destinations d’avenir comme Marseille et Lyon», a expliqué Jawad Ziyat, président du directoire de Jet4You lors d’un point de presse hier à Casablanca. Après une année d’existence, Jet4You augmente donc à sa vitesse de croisière, en veillant toutefois à minimiser les risques. «Nous sommes une petite compagnie, comparativement à d’autres low-cost, et nous ne pouvions dès le lancement prendre des risques démesurés». En 2006, la compagnie a transporté 144.000 clients. Le choix des nouvelles destinations s’est donc effectué selon des critères de rentabilité des lignes. «Nous avons étudié les volumes des routes et opté de nous concentrer sur celles qui génèrent un important trafic», ajoute Ziyat. C’est la raison pour laquelle les deux villes du bassin Rhône-Alpes ont été choisies. Elles génèrent en effet les trafics les plus denses après Paris et présentent, selon les responsables de la low-cost, un fort potentiel de développement. Un élargissement de l’offre au cours des prochaines saisons n’est pas à écarter. D’autres villes européennes ou même africaines pourraient s’ajouter aux destinations actuelles. Le principe du prix unique sur toutes les destinations est retenu. Les tarifs varieront de 480 DH TTC (frais d’agences de voyages inclus) pour un aller simple à 3.001 DH. La variation dépend en grande partie de la date d’achat du billet, «une pratique commune à l’ensemble des compagnies». En moyenne, 5 à 10 billets par vol sont commercialisés au tarif minimal de 480 DH TTC. Les responsables de la low-cost affirment également que les «problèmes» rencontrés l’année dernière seront dépassés. Neuf retards importants ont été enregistrés en 2006. Ceux-ci étaient dûs à «de mauvaises conditions climatiques, des pannes de machines et des grèves au niveau de certains aéroports», ajoute Ziyat. L’arrive du nouvel appareil devrait contribuer à diminuer ce risque d’incident et porter le taux de ponctualité à 75% cette année au lieu de 67% en 2006. A. D.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc