×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Courrier des Lecteurs

Déficit de communication

Par L'Economiste | Edition N°:647 Le 26/11/1999 | Partager

La place de Casablanca n'arrive toujours pas à échapper à la tempête qui sévit depuis quelques mois. L'IGB a encore reculé, hier, de 0,16% à 804,10 points.
Selon BMCI Bourse, cette situation est due à des facteurs exogènes au marché boursier. En effet, tous les agrégats économiques sont au vert et pourtant le marché a du mal à reprendre. «Il s'agit là d'un effet psychologique et cet attentisme risque de durer jusqu'à la fin de l'année», renchérit un analyste financier. A cela s'ajoute le manque de visibilité du fait du déficit de communication aussi bien de la part des sociétés cotées que des analystes financiers.
De plus, le marché continue à sanctionner sévèrement les sociétés de financement à la suite de la baisse du TEG. A titre d'exemple, la valeur Eqdom a perdu 40% de sa valeur depuis son pic qui se situait aux alentours de 1.600 DH. Le marché des actions a légèrement repris par rapport aux dernières séances. Il a enregistré un volume de 74,73 millions de DH. La SNI a encore été en tête des transactions sur ce compartiment avec un volume de plus de 39 millions de DH.
Quant au marché obligataire, il continue à susciter l'intérêt des épargnants qui y voient un refuge. «Mais la baisse des taux va s'arrêter pour un bon moment», estime Wafa Bourse. En attendant, le marché obligataire marque un volume de 79,11 millions de DH. Les autres indices ont également reculé. Ainsi, CFG 25 et USI ont respectivement baissé de 0,18% à 12.413,21 et 0,29% à 107.496 points.
Le marché de blocs, lui, n'a pas connu de transactions. Selon BMCI Bourse, les institutionnels ne veulent plus de l'ancien papier.

Rafik IKRAM

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc