×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1245 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1249 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Courrier des Lecteurs

Cosumar: Le titre reflète la politique sucrière

Par L'Economiste | Edition N°:442 Le 12/02/1999 | Partager

En 1996/97, le marché avait bien compris la libéralisation qui commençait: Cosumar s'est retournée au plus haut. Deux ans après, le marché prend acte de ce que la libéralisation est en panne: Cosumar est au plus bas.


La Cosumar est en mauvaise passe. A côté des enjeux posés par l'instauration du système dégressif en matière douanière, les conflits sociaux de la société ne sont venus que donner une visibilité supplémentaire à envenimer la situation.
En bourse, le titre perd du terrain. Son cours avait atteint mardi 9 février 416 DH, soit son plus bas niveau historique. Il avait chuté de 5,45% par rapport au cours de la veille, 440 DH.
Avec l'annonce de la reprise du travail dans la société, le cours s'est légèrement ressaisi. Il s'est établi mercredi 10 février à 430 DH, gagnant 14 DH.
En dépit d'un résultat semestriel 98 en nette amélioration, le cours de la valeur est passé en deçà des 500 DH, contre un plus haut de 1.115 DH enregistré en 1997. Ceci traduit, d'après les analystes de BMCI Bourse un manque de confiance de la part des porteurs. Quant aux perspectives à long terme, elles restent tributaires selon les milieux financiers du processus de libéralisation, si libéralisation il y a. La société de bourse de la BMCI reste prudente. Elle conseille de rester à l'écart du titre. Justifiant cette recommandation, elle montre du doigt le processus de libéralisation.

"Au même titre que Lesieur, Cosumar souffre depuis 1996 d'un processus de libéralisation entamé mais non encore achevé", expliquent les analystes. Cette situation qualifiée d'"incertaine" a profondément sanctionné le titre. Depuis juin 1998, la valeur a fait l'objet de deux notes de BMCI Bourse où elle recommandait la vente. A ce moment là, la valeur traitait à 605 et 549 DH. La recommandation du 25 septembre 1998 (focus n°14) fixait l'objectif de baisse à 440 DH, chose qui n'a pas tardé à se réaliser.
"Nous réitérons notre position sur la valeur et conseillons de rester à l'écart", est-il indiqué.
L'avis est partagé par les analystes de MIT (Maroc Inter Titres) qui conseillent de sous-pondérer la valeur. Ils mettent en cause le manque de visibilité du secteur et l'instauration du système de prix cible. "En cas d'instauration de prix cible, la Cosumar ne pourra même pas bénéficier des baisses du sucre sur le marché international", souligne MIT.


Au-delà de la grève


Avec l'annonce de la fin de la grève, le titre a repris partiellement. Des analystes estiment toutefois que le titre continuera à souffrir du contexte global dans lequel il évolue. "Les problèmes de la société dépassent le cadre de la grève", est-il indiqué. Ils font aussi allusion au laminage des marges de la société en 1997. Autre point évoqué, l'effet que pourrait avoir l'arrêt de travail (près de 2 mois) sur les résultats de l'exercice en cours. A souligner toutefois que les charges de la société ne se ressentiront pas vraiment des résultats des négociations sociales.

Yousra MAHFOUD


  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc