×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Consommation

Par L'Economiste | Edition N°:1947 Le 28/01/2005 | Partager

Editorial: «Solidarité gluten»

L’homme est par sa nature omnivore. Pour certains consommateurs, les maladies cœliaques (liées à la carence au gluten) contredisent cette réalité. Les personnes qui y sont atteintes sont médicalement définies comme «intolérantes au gluten». Cette intolérance rentre dans le cadre des maladies systémiques qui compliquent, en plus des allergie, les méthodes de diagnostic et nécessitent la collaboration des ONG, des producteurs et des autorités sanitaires.Le gluten est un composé contenu dans l’alimentation de base des Marocains, à savoir les céréales et par conséquent, le pain. De ce fait, la prévalence de cette maladie serait plus importante en milieu rural qu’urbain. Alors comment prévenir les consommateurs intolérants au gluten contre le danger qui les guette? Dans ce cadre, l’AMPOC et l’AMIG (association marocaine des intolérants au gluten) lancent un appel de solidarité pour que tous les intervenants dans le secteur de production, de distribution et de santé se mobilisent. Et ce, pour prémunir cette catégorie de consommateurs contre les méfaits d’une consommation accidentelle de gluten. La première intervention devrait résider dans l’insertion d’un logo simple sur les étiquettes des produits ne contenant pas de gluten. En second lieu, aviser les consommateurs concernés par spots éducatifs à la télévision. Pour notre part, notre association est prête à accompagner cet appel par des campagnes de sensibilisation en utilisant tous les moyens possibles de communication (presse, TV, conférences, brochures…).Dr Bouazza KHERRATI Président de l’[email protected]


Actualité: L’intolérance au gluten

L'Association marocaine des intolérants au gluten (A.M.I.G) vient de tenir le 17 janvier à Rabat, une journée d’information sur le thème «Ensemble vivons bien sans gluten». L’objectif, à travers cette rencontre, est de mettre en exergue le problème que vivent certains consommateurs dont l’organisme ne supporte pas le gluten. Cette intolérance a des conséquences sanitaires désastreuses chez les patients et plus particulièrement les enfants. Les manifestations cliniques dues à une destruction de la paroi de l’intestin grêle sont la conséquence d’une mauvaise absorption du gluten. Elle se manifeste par un ensemble de symptômes qui lui confèrent le nom de maladie cœliaque dont les manifestations sont extériorisées en une diarrhée, un retard de la croissance, un amaigrissement, une anémie, des douleurs osseuses, une ostéoporose et une altération de l’émail dentaire. En outre, la maladie peut être associée à d’autres, telles que l’arthrite rhumatoïde, la dermatite herpéiforme.Dr Hilmi AdnanAMPOC- Salé


Eco-infoQu’est-ce que le gluten?

Le gluten est une protéine de réserve contenue dans le blé, l’orge, l’avoine et le seigle. Il n’a aucune valeur nutritive, mais il confère aux pâtes élasticité et volume. Les aliments dérivés de ces céréales comme les farines, le pain, les biscuits, les amidons aussi dans les produits alimentaires auxquels sont ajoutés de la farine ou de l’amidon issus des quatre céréales sus-citées, et ce, soit directement dans la fabrication, soit au cours de la préparation comme auxiliaire technologique.Les effets dus à l’intolérance au gluten n’ont pas de traitement médicamenteux, la seule solution consiste en une exclusion stricte et complète du gluten de l’alimentation.Mais la diète sans gluten n’est efficace que dans la mesure où elle est scrupuleusement suivie. Problématique qui n’est résolue que par la participation des producteurs aussi bien d’aliments et de médicaments. Car, il est très difficile pour le commun des mortels de s’assurer de l’absence du gluten dans les conditions actuelles. A l’instar de la campagne d’iodation du sel, l’AMIG et l’AMPOC lancent un appel pour que les étiquettes des produits ne contenant pas de gluten soient différenciées des autres. Mme Attassi NajatePrésidente de l’[email protected]_st.frTél. 063.08.62.02


Eco-conseil: Les aliments non autorisés aux intolérants au gluten

Afin d’informer les consommateurs intolérants sur les aliments présentant des risques sanitaires, l’AMIG et l’AMPOC mettent à leur disposition cette première liste.(voir version papier)

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc