×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Consommation

    Par L'Economiste | Edition N°:1924 Le 24/12/2004 | Partager

    Editorial
    Consommation cologique

    Les produits revêtent une importance fondamentale pour la prospérité de notre société et la qualité de vie dont nous jouissons tous. Cependant, la consommation croissante de produits est directement ou indirectement à l’origine de la plupart des pollutions et de l’épuisement des ressources imputables à notre société. Le défi qu’il nous appartient de relever est de créer les conditions d’un développement équitable pour tous, y compris les générations futures, tout en préservant l’intégrité de l’environnement au niveau planétaire. L’un des moyens pour relever ce défi est de parvenir à un nouveau modèle de croissance et à une meilleure qualité de vie en créant des richesses et en assurant la compétitivité au moyen de produits plus écologiques. Les produits de l’avenir devront utiliser moins de ressources, avoir un impact plus limité sur l’environnement, présenter des risques moindres pour celui-ci et prévenir la production de déchets dès le stade de leur conception. Aujourd’hui, la question qui se pose est celle de savoir s’il existe une stratégie de renforcement et de recentralisation des politiques de l’environnement concernant les produits. Et ce, pour promouvoir le développement d’un marché propice à la commercialisation de produits plus écologiques.Mohammed BENKADDOURPrésident de la [email protected]


    Actualité
    Kénitra: Décharge publique et risques sanitaires

    L'extension de la décharge publique de Kénitra continue à se faire tout naturellement. Elle dépasse actuellement les 50 ha et ne dispose ni de centre de tri ni de traitement. Le seul moyen d’élimination des déchets utilisé est la combustion. Il en résulte des nuages de fumée entraînant d’importantes gênes pour les habitants limitrophes. Après avoir saisi à plusieurs reprises les autorités locales, ces derniers se sont tournés vers la Confédération des associations de protection des consommateurs. A travers leur lettre, signée par plus de 70 personnes, ils dénoncent le silence des autorités compétentes. Mais aussi les risques sanitaires engendrés, d’autant plus que les résultats fragmentaires de la nature des émissions ne sont pas évalués. Reste que tous les travaux de recherche réalisés sur les incendies des décharges révèlent une contamination de l’air en dioxines. Les scientifiques et les médecins connaissent parfaitement l’impact négatif des dioxines sur la santé de l’homme en particulier de l’enfant et la femme enceinte. De quel droit d’enfant parle t-on si les autorités ne se soucient pas des effets néfastes de l’émission de gaz sur la santé de toute une population des quartiers Ouled Berjal et Bab Fès? L’enquête réalisée par une équipe de recherche à la Faculté des sciences de Kénitra a pu clairement établir une liste de maladies relevées dans les deux quartiers et leurs relations avec la décharge publique.Mohammed OUHSSINEAMPOC-Ké[email protected]


    Eco-Info
    Qu’est-ce que l’empreinte écologique?

    C'est une mesure de la pression qu’exerce l’homme sur la nature. C’est un outil qui évalue la surface productive nécessaire à une population pour répondre à sa consommation de ressources et à ses besoins d’absorption de déchets. Imaginez que vous êtes sur une île déserte: quelle devrait être la taille de votre île (terre, lagon et mer accessible compris) pour vous permettre de vivre en autarcie de façon durable et répondre à vos besoins en nourriture, chauffage, matériaux de construction, air pur, eau potable, absorption de déchets? Cette surface représente votre empreinte écologique. A l’échelle du globe, l’empreinte écologique de l’humanité est une estimation de la superficie terrestre ou marine biologiquement productive nécessaire pour répondre à l’ensemble de nos besoins.En 2050, si nous ne faisons rien, l’empreinte écologique de l’humanité pourrait dépasser de 100% la capacité biologique de la planète! Boubker HAMDAOUIAPCE-OUJDA [email protected]. DESS «Assurance Qualité» à KénitraUne formation DESS “Assurance Qualité et Contrôle Analytique” est ouverte pour les années universitaires 2004-2005 et 2005-2006 à la Faculté des sciences de Kénitra. L’appel est ouvert aux industriels, aux fonctionnaires et aux étudiants répondant aux clauses de la formation. Pour toute information contacter le Professeur M. Ouhssine. Tél: 065187963.❏ouhssi[email protected]


    Conseils
    Que faire pour réduire l’empreinte écologique?

    - Remplacez 5 ampoules classiques par des ampoules fluocompactes à économie d’énergie: vous réduirez ainsi votre empreinte écologique de 100m2 par an.- Pour les aliments, augmentez de 50% la part produite localement, ce qui représente une diminution de 300 m2 par an de votre empreinte écologique.- Une fois par semaine, remplacez la viande que vous consommez habituellement au dîner par un substitut végétal (steak de soja par exemple) et vous réduirez votre empreinte écologique de 1000 m2 par an.- Augmentez de 50% la proportion de nourriture que vous consommez qui ne soit ni emballée, ni traitée industriellement (soit une diminution de votre empreinte écologique de 500 m2 par an). - Chaque année, remplacez 5 heures de voyage en avion par le même trajet en train ou en car, soit une réduction de votre empreinte écologique de 1.000 m2 par an.- Chaque jour, passez 3 minutes de moins sous la douche: vous diminuez ainsi votre empreinte de 400 m2 par an.- Fermez le robinet d’eau pendant le brossage des dents (réduction de 100 m2 par an).- Conduisez 25 km de moins en voiture par semaine, ce qui représente une baisse de 500 m2 par an de votre empreinte écologique.Touria [email protected]

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc