×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 172.689 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 216.351 articles (chiffres relevés le 2/6 sur google analytics)
Société

Consommation

Par L'Economiste | Edition N°:2653 Le 16/11/2007 | Partager

Editorial: Liberté d’expression

Comme beaucoup de technologies modernes, le four à micro-onde a très vite trouvé sa place dans la vie quotidienne. De nombreux consommateurs apprécient son côté pratique, mais certains se préoccupent toutefois des effets sur la santé et la salubrité des aliments. Une grande quantité de documents et d’études ont été publiés sur les effets biologiques des micro-ondes. En règle générale, l’exposition à des niveaux très élevés de micro-ondes peut causer l’absorption d’une importante quantité d’énergie par le corps. Comme dans le cas des aliments, cette énergie est transformée en chaleur dans le corps. Cependant, les situations dans lesquelles des dommages thermiques (dus à la chaleur) ont réellement été produits aux yeux ou au cerveau résultaient d’une exposition à long terme à des densités de puissance très élevées, bien supérieures aux densités mesurées à proximité des fours à micro-ondes. Il est conseillé de n’utiliser que les appareils ayant été approuvés par un organe de contrôle et qui sont pourvus d’un label de préférence. Dans tous les cas, les opposés à cette technologie trouvent leurs raisons dans les effets ou risques sanitaires. Ils brandissent des découvertes qui ont montré chez des volontaires ayant consommé des aliments cuits au four à micro-ondes, une diminution du taux d’hémoglobine et de cholestérol, spécialement les taux de HDL (le bon cholestérol) et de LDL (le mauvais cholestérol) et leur proportion. De leur côté, les producteurs utilisent tous les moyens possibles pour contrer ces arguments. En tant que Confédération des associations des consommateurs, nous partageons l’avis de la Cour européenne des droits de l’Homme. Selon elle, il ne faut pas interdire les déclarations de la science, de la recherche et des efforts déployés dans ce domaine. Par conséquence, interdire la déclaration que les fours à micro-ondes seraient dangereux pour la santé est contraire au droit à la liberté d’expression. Comme l’estime à juste titre l’OMS, la connaissance des effets biologiques des champs électromagnétiques comporte encore des lacunes et la recherche doit se poursuivre pour les combler.Mohammed [email protected]


. Actualité: Un guichet consommateur à EssaouiraL'initiative est en train de se développer et de renforcer le mouvement consumériste. Ainsi, un guichet consommateur vient de voir le jour à Essaouira. En effet, l’Association de protection du consommateur de la ville a procédé à son ouverture officielle le 9 novembre dernier. L’ouverture du guichet conseil qui a eu lieu à Dar Souiri à Essaouira, a connu la participation des représentants respectifs du ministère de l’Industrie et du Commerce, du projet AQPA, des autorités locales ainsi  que plusieurs associations et amicales de quartiers. Lors de son allocution, le président de l’Association de protection du consommateur a tenu à mettre en relief le rôle du guichet conseil et les différentes étapes traversées par l’équipe chargée de mettre ce guichet en œuvre. L’objectif de cette initiative de proximité concrète, selon le président, est d’augmenter les pistes d’intervention de l’association au profit des consommateurs aux niveaux local et national ; la mise à la disposition des conseils pratiques, une assistance et un accompagnement efficaces et efficients ainsi que le traitement des litiges entre consommateurs et fournisseurs. Concernant ce guichet à Essaouira, les informations sont disponibles auprès de l’Association de protection du consommateur à l’adresse suivante: N° 369, Av. du Maghreb Arabe, Lot.  IV Essaouira, BP: 416, Tél.: 068518923, E mail : [email protected]❏ Abdelaziz [email protected]

. Eco-Info: La dioxine, cet ennemi invisibleIl a été démontré que la congélation de l’eau dans des bouteilles en plastique s’accompagne d’un relâchement des dioxines en provenance du plastique. Le Dr Edward Fujimoto, gérant du programme de bien-être au Castle Hospital, a lors de rencontres expliqué ce danger pour la santé. Selon lui, les aliments ne doivent pas être réchauffés dans les micro-ondes en employant des contenants en plastique. En effet, la combinaison des graisses, la haute température et le plastique transmettraient des dioxines dans les aliments et par la suite dans les cellules de notre corps. Le Dr Edward Fujimoto ne se limite pas aux constats mais propose des alternatives. Il s’agit d’employer plutôt le verre ou encore les ustensiles en céramique. Ainsi on obtient le même résultat  mais sans les dioxines. Les membres de la CAC-Maroc ont tenté de vérifier cette donnée surtout pour les plats à emporter. Il a été constaté que les restaurations collectives se sont débarrassées des contenants en plastique pour utiliser des contenants en papier. Mohammed BEN [email protected]

. Conseil: Micro-ondes: N’y réchauffez pas vos plats en plastiqueL'utilisation des contenants en plastique à des fins domestiques est devenue une activité courante dans les ménages. Il est vrai qu’il s’agit de produits accessibles, pratiques et moins chers. Ils sont utilisés comme contenant de réfrigération, de congélation et même de cuisson. Cependant, leur composition chimique peut porter atteinte à la santé du consommateur. Selon le centre de recherche John Hopkins Hospital, le fait de réchauffer des aliments au four à micro-ondes dans des contenants en plastique accroît les risques de cancer. Les résultats de la recherche scientifique ont essayé d’expliquer le constat par le fait que les composants entrant dans la fabrication des produits de plastique puissent «fuir» à l’extérieur du contenant et s’infiltrer dans les aliments qui s’y trouvent. Certaines de ces substances peuvent être cancérigènes. La Confédération des Associations des Consommateurs Maroc (CAC-Maroc) est consciente de l’inquiétude que peut susciter ce type d’information. Pour cela, nous recommandons au consommateur de réduire et même d’éviter de réchauffer des aliments aux micro-ondes dans des contenants en plastique.D’autres conseils sont utiles pour l’utilisation du four à micro-ondes. Ainsi, évitez de le faire fonctionner à vide. Les personnes qui portent un stimulateur cardiaque ne devraient pas se tenir près d’un four à micro-ondes, à moins d’être certaines que le four est en bon état de fonctionnement et qu’il n’y a pas de fuite de micro-ondes. Après chaque utilisation, vérifiez si le joint d’étanchéité de la porte de même que les surfaces intérieures de la porte et de la cavité du four sont propres. Les spécialistes recommandent aussi de ne pas placer le visage près de la fenêtre de la porte lorsque le four est en marche. Autre recommandation importante, attendre 12 minutes avant de manger un aliment cuit au four micro-ondes. Tout simplement parce que ce mode de cuisson fait vibrer les molécules d’eau des aliments 2.450.000 fois par seconde et que cette vibration, si l’on ingère les aliments sans respecter ce délai, se propage par résonance aux molécules d’eau de l’estomac et des tissus environnants.Driss [email protected]
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc