×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Conjoncture: Les premiers signes de reprise

Par L'Economiste | Edition N°:3130 Le 16/10/2009 | Partager

. Légère amélioration du déficit commercial. Fin 2009, le secteur agricole devrait soutenir la croissance à hauteur de 24% Regain d’optimisme pour l’économie mondiale et nationale. Pour la première fois en un an, le FMI a revu ses prévisions à la hausse en ce mois d’octobre. L’institution financière internationale table toujours sur un repli de l’économie internationale d’environ 1,1% pour l’année 2009, contre 1,4% en 2008. Pour 2010, le FMI n’annonce pas la fin de la crise économique, mais confirme les signes d’une reprise globale et prévoit un PIB mondial de 3,1% contre 2,5% en juillet. Quant à l’économie marocaine, selon la dernière note de conjoncture du département des Finances, les effets de la crise internationale s’y sont fait sentir de deux manières. Il y a d’abord la diminution des exportations en volume du fait de la baisse de la demande mondiale. Les phosphates et dérivés sont passés par là. Le deuxième vecteur lié à la crise internationale s’est traduit par une baisse des ressources provenant de l’étranger. C’est le cas notamment des recettes touristiques, des transferts des MRE et des investissements (IDE) et autres prêts privés étrangers, qui ont accusé des baisses respectives de 4,1 milliards de DH (9,9%), de 4,2 milliards de DH (11,1%) et de 8,5 milliards (36%) sur les 8 premiers mois de 2009.Cependant, à la fin du premier trimestre, des signes encourageants de reprise sont apparus. En témoigne l’atténuation du rythme de baisse des indicateurs de l’ensemble des secteurs exposés: recettes touristiques (-9,9% au lieu de -21%), transferts des MRE (11,1% au lieu de -14,3%). Plus encore, le rythme de baisse des exportations des phosphates a également ralenti, passant de 24 à 18% à fin août.Quant aux prévisions pour fin 2009, le secteur agricole devrait soutenir la croissance nationale avec près de 24%. Selon les statistiques du ministère de l’Agriculture, la production céréalière a atteint un record historique de 102 millions de quintaux, dont 45 millions de blé tendre. A fin août, la collecte des céréales, globalement constituées de blé tendre, s’est établie à 19,8 millions de quintaux, en hausse de 94% par rapport à la campagne précédente et de 61% par rapport à la moyenne quinquennale (2004-2008). Le secteur agricole devrait également bénéficier, au cours des prochaines années, de la constitution d’importantes réserves hydriques, qui seraient de l’ordre de 11,4 milliards de m3 contre 6 milliards à la même date de l’année précédente. Le taux de remplissage des barrages atteint 73% au lieu de 38,8% à la même période de l’an dernier.Pour sa part, la pêche, qui a repris depuis le mois d’avril, a clôturé les huit premiers mois de 2009 sur une progression du volume des débarquements de 16,8% par rapport à fin août 2008. Mais sur le plan de la valeur des captures de la pêche côtière, celle-ci s’est dépréciée de 11,5% sous l’effet notamment du fléchissement de 41% des recettes générées par la vente du poulpe. S’agissant des exportations des produits de la mer au terme des huit premiers mois, elles ont affiché une baisse de 1,7 milliard de DH (-19%). Quant aux secteurs non agricoles, l’activité à l’export du groupe OCP a généré, au terme des huit premiers mois, un chiffre d’affaires de 13,3 milliards de DH contre 37,7 milliards à fin août 2008, date à laquelle les cours avaient atteint des records historiques. Pour sa part, la consommation de l’énergie électrique a connu, à fin août, une hausse de 2,7% par rapport à la même période de l’année précédente. Cette évolution concerne l’augmentation de 6,2% de la production de l’ONE (30% de l’énergie consommée) et de 2,1% de la production concessionnelle (52% de l’énergie consommée).Par ailleurs, la production hydraulique a enregistré une forte hausse de 150%. Elle avoisine la quantité produite au niveau thermique, qui représente la première source et ce, grâce à l’abondance des précipitations.Au niveau du BTP, les ventes du ciment à fin août dernier ont enregistré une hausse de 2% par rapport à la même période en 2008. Le retard observé en début d’année a été compensé par les ventes cumulées sur les huit premiers mois, qui sont en progression de 1,1% par rapport à la même période de l’année 2008. Dans un contexte caractérisé par une faible demande étrangère, le déficit commercial n’a connu qu’une légère amélioration. Ainsi, au terme des huit premiers mois, la balance commerciale s’est soldée par un déficit de 96 milliards de DH contre 108,9 milliards à la même période de 2008 (soit une amélioration de 12,8 milliards de DH). Cette situation, marquée par la dégradation de 6,9% du taux de couverture, passant de 50,9 à 44,1%, résulte des fortes baisses enregistrées à la fois au niveau des importations (-22,6%) et des exportations (-33%). La nette dégradation des exportations s’explique aussi par la baisse du chiffre d’affaires de l’OCP de 24,4 milliards de DH et le recul des exportations hors OCP (de l’ordre de 12,9 milliards de DH).Hassan EL ARIF

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc