×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Conférence mondiale sur la prévention des désastres

Par L'Economiste | Edition N°:1940 Le 18/01/2005 | Partager

Quelque trois mille experts et officiels d’environ cent cinquante pays sont réunis à Kobe (ouest du Japon) à partir d’aujourd’hui 18 janvier pour une conférence de l’ONU sur la prévention des catastrophes naturelles. Cette réunion, prévue de longue date, prend une nouvelle importance à la suite des raz-de-marée qui ont dévasté les côtes de l’Océan indien le 26 décembre, faisant plus de 168.000 morts à ce jour. Outre les bilans et travaux prévus sur différents risques naturels, à l’occasion du dixième anniversaire du terrible séisme qui avait détruit ce port le 17 janvier 1995 et provoqué la mort de 6.433 personnes, les participants vont se pencher jusqu’à la fin de la semaine sur la mise en place d’un vaste système d’alerte aux tsunamis. Deux sessions ont été ajoutées à la hâte à l’ordre du jour, afin de discuter de ce projet. La conférence s’est fixé pour objectif de “motiver et guider” les Etats afin qu’ils accordent plus d’attention à l’intégration de la gestion des risques de catastrophe dans la réduction de la pauvreté. “Beaucoup de thèmes seront abordés, comme les systèmes d’alerte précoce, y compris contre les inondations, les cyclones, les désastres liés à l’eau”, a expliqué à l’AFP Brigitte Leoni, responsable de la communication pour la conférence “Il y aura également des sessions économiques, concernant le financement des systèmes de prévention”, a précisé Léoni. “Tout ce qui est lié à l’éducation” sera également étudié, a-t-elle ajouté, en soulignant que nombre de rescapés des raz-de-marée étaient des gens déjà au courant des risques encourus. Un programme d’action pour la décennie 2005-2015 sera finalisé durant la conférence. Le Japon a proposé lundi d’accueillir un centre international spécialisé dans les opérations de reconstruction, après des catastrophes majeures, à Kobé. A l’origine, la conférence devait faire le bilan de la mise en œuvre de la “stratégie et du plan d’action” adoptés lors d’une première conférence sur le même thème à Yokohama, près de Tokyo, en 1994. Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc