×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Agenda

    Comment se faire payer : Le système de facturation contesté

    Par L'Economiste | Edition N°:231 Le 23/05/1996 | Partager

    Une vingtaine de sociétés sont agréées pour commercialiser les services Internet. Toutefois, elles ne sont pas toutes opérationnelles. Des journées ont été organisées par l'OFPPT pour faire le point sur les modalités de branchement sur Internet et rappeler l'expérience française dans ce domaine.

    Les entreprises agréées par l'ONPT pour la commercialisation des services Internet, 18 au total, ne sont pas toutes opérationnelles(1). C'est du moins ce qu'a affirmé l'OFPPT lors des journées Internet qu'il a organisées les 15 et 16 mai à Casablanca. Ces journées visaient à présenter l'expérience française et à faire le point sur l'application d'Internet au Maroc.
    La première société en France à commercialiser les services Internet a été créée en mai 1994. Il s'agit de Francenet qui, à travers sa filiale Micronet, est considérée aujourd'hui comme le premier fournisseur d'accès à l'Internet en France avec près de 12.000 abonnés.
    Historiquement, le premier réseau Internet a été créé vers la fin des années 60 par le département américain de la Défense, et ce pour des raisons de sécurité et de rapidité de communication et d'exécution. Cette technique a été élargie par la suite au système universitaire américain, devenant ainsi "le poumon de l'Internet". En 1986, les premiers réseaux apparaissent en Europe et commencent à se connecter. L'élargissement et le développement de ce système ont entraîné l'apparition de réseaux d'accès et de fournitures de services à vocation commerciale.

    Facturation en heure indivisible


    Au Maroc, il existe trois possibilités de se connecter sur Internet: par câbles téléphoniques, par liaison spécialisée ou via le réseau de transmission de données Maghripac. Pour le premier cas, l'utilisateur doit disposer d'un PC plus un Modem (14.400 bits par seconde) et s'acquitter des frais d'abonnement. Ces frais varient entre 117 et 190 DH par mois plus 45 à 60 DH par heure indivisible. Le terme indivisible a soulevé beaucoup d'interrogations chez l'assistance. En effet, souligne un participant, "pour recevoir un message en quelques secondes, on est obligé de payer une heure de communication". Il faut s'arranger alors pour obtenir ou envoyer tous les messages de manière continue en une heure, indique un autre. En France, les tarifs sont fixés par seconde de communication, ce qui évite à l'utilisateur une surévaluation. A travers la liaison téléphonique, l'utilisateur peut souscrire à la messagerie par le biais d'une "boîte aux lettres électronique" qui lui prend ses messages à l'arrivée ou au départ en attendant qu'il entre en communication. L'utilisateur est en effet branché sur Internet d'une manière intermittente, en fonction de ses appels.

    Plus de 3.400.000 ordinateurs connectés


    La liaison spécialisée offre, elle, plus d'avantages à l'utilisateur. En effet, ce dernier bénéficie d'une connexion permanente et n'a plus besoin d'une boîte aux lettres pour emmagasiner ses messages. En outre, l'abonné peut exploiter un ensemble d'adresses ouvertes à plusieurs accès. Le débit pour ce type de connexion est plus important. Le coût est de 14.000 Dirhams pour une liaison spécialisée à 64 Kbits/seconde. Dans le cas où l'utilisateur est déjà abonné au réseau Maghripac de l'ONPT, il lui est plus facile de se brancher sur le nud Internet. L'abonnement à ce réseau de transmission de données est de 628 Dirhams par mois en plus des tarifs Maghripac.
    Selon les statistiques de 1995, le réseau mondial d'Internet regroupe plus de 3.400.000 ordinateurs qui fournissent une gigantesque variété d'informations et de services. Environ 40 millions d'utilisateurs dans une centaine de pays envoient et reçoivent la messagerie électronique. La croissance mondiale du réseau Internet est de 10% par mois pour l'ensemble des serveurs. Un nouveau réseau est créé toutes les 30 minutes. Sur le plan commercial, Internet est considéré comme l'un des moyens de promotion les plus performants de la planète. Ceci dans la mesure où quelques pages de publicité placées sur Internet sont immédiatement accessibles à des dizaines, voire des centaines de millions d'utilisateurs à travers le monde, avec un coût relativement faible.
    L'Internet permet de délivrer des messages personnalisés. Le chiffre d'affaires réalisé aux Etats-Unis grâce à la publicité par Internet a atteint 52 millions de Dollars (1$US = 8,80 DH) en 1995. Les professionnels de ce pays tablent sur un chiffre d'affaires prévisionnel pour 1996 compris entre 150 et 250 millions de Dollars, soit une progression de 200%.

    Hicham RAÏQ


    (1) Les 18 sociétés de commercialisation des services Internet agréées sont les suivantes: MTDS, Intelcom, Azurnet, CBI, Diagone, Wafanégoce, Groupe Open, Multix, L&L Technologies, Winner Informatique, Casanet, PLV+, Prolec, Sigmatel, CO.CO.Sernet, Elan, Munisys, World, Télécommunication.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc