×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Coca-Cola repart en campagne

    Par L'Economiste | Edition N°:508 Le 17/05/1999 | Partager

    · Nouvelles promotions pour le géant des soft-drinks
    · Budget: 50 millions de DH
    · Le monde rural, cheval de bataille de la compagnie


    Et de trois pour Coca-Cola(1). Le leader des soft-drinks récidive avec un autre jeu. Il démarre une méga-promotion du 20 mai au 15 juillet qui s'adresse essentiellement aux jeunes. Au menu 5.000 VTT équipés de 21 vitesses à gagner.
    A l'instar des campagnes précédentes, le principe du jeu est simple: la collection de 5 capsules vertes constituant l'image du VTT donne droit à un vélo. La promotion concerne toutes les marques de Coca-Cola (Fanta, Sprite, Coca... et aussi les marques absorbées Hawaï et Poms) et toutes les tailles. La compagnie a fait appel à un constructeur marocain et chaque lot a été acquis à 950 DH. En tout, les dirigeants de la société investissent près de 10 millions de DH (production et publicité) pour cette nouvelle campagne qui intervient en parallèle avec une promotion qui s'adresse cette fois-ci à la ménagère.
    Lancée en février dernier, la promotion des 4 millions de verres sur les bouteilles en verre "Coca-Cola" se poursuivra avec un autre lot: 5 millions d'assiettes. Une promotion qui coûte au géant du soft-drink la bagatelle de 40 millions de DH. "Il ne s'agit pas ici de gagner, mais de récompenser les consommateurs pour leur fidélité, puisqu'il suffit de collectionner les capsules", tient à préciser Mme Samia Bouchareb, directeur Marketing de The Coca-Cola Export Corporation. La stratégie d'ensemble mise en place par le groupe au Maroc pour les prochaines années cible trois segments particuliers: les jeunes, la famille et le rural. La compagnie affiche un objectif ambitieux: porter le per capita actuel de 66 à 100 (100 consommations par 100 habitants par an).
    Pour le troisième axe, celui du monde rural, il semble devenir le cheval de bataille de la compagnie. Pour ce faire, elle a développé un important programme de développement dont les résultats ne pourront être palpables qu'à long terme, explique-t-on. Les 831 souks du Maroc sont les principales cibles. "Dix-huit équipes sillonnent chaque jour les différents souks, l'événement social de la semaine du village", précise M. Othmane Chouaïb, directeur des Opérations. Les commerciaux arrosent toutes les zones sans exception, même celles où les routes sont impraticables. Ils sont également présents dans tous les moussems.
    Pour 1999, la compagnie a consacré un budget de 6 millions de DH pour le développement de la consommation dans le monde rural (hors logistique).
    Côté commercial, la compagnie, fortement présente par ses produits à travers ses embouteilleurs et ses 83.000 points de vente, a adopté une stratégie de baisses «conjoncturelle» de prix. Sa part de marché, tous produits confondus, est estimée selon ses responsables à plus de 80% du marché marocain. Aujourd'hui, ses concurrents directs sont «le thé, le café» et indirect «l'eau». La supervision et la coordination des activités des concessionnaires est assurée par The Coca-Cola Export Corporation qui couvre tout le Nord-Ouest africain.

    Badra BERRISSOULE


    (1) En 1997, la compagnie a lancé une promotion avec des vélomoteurs et en 1998 un lot de téléviseurs et paraboles.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc