×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Clôture confuse du Congrès mondial des MRE

Par L'Economiste | Edition N°:1139 Le 08/11/2001 | Partager

. Le président a été désigné avant l'élection du Comité directoire et du bureau . Les statuts prévoyaient le scénario inverse… Ils ont été amendés, rétorque la présidence actuelleL'idéal prévu dans la charte du Congrès mondial des MRE n'aura pas été atteint. En effet, avant même sa tenue, la manifestation, qui s'est déroulée à Tanger du 2 au 4 novembre, a accouché d'une aile d'opposition qui dénonce les résultats. Principalement, l'élection du président, Saïd Charchira, est sujette à controverse. Il a été porté à la tête du congrès avant la désignation du comité directoire (CD) et du bureau exécutif (BE). Les statuts prévoyaient pourtant le scénario inverse! En fait, l'origine du problème remonte aux préparatifs du congrès. “Durant l'organisation, les amicales et certains représentants des MRE ont été tenus à l'écart”, note un membre de la délégation contestataire des Pays-Bas. A titre d'exemple, le président de l'Association Marocaine des Investisseurs à l'étranger, Bouchaïb Rami, n'a pas été sélectionné par le Comité national des MRE de France. Prévenus tardivement, les “indésirables” viendront tout de même, mais n'auront que le statut d'observateur. Cette sélectivité a eu pour effet une contraction de la base de représentativité des congressistes. Anomalie relevée par un atelier dont les travaux portaient sur la structure de la manifestation. La version amendée de l'article 10 des statuts du congrès doublera ainsi la composition du comité directoire et du bureau exécutif. Le premier passera de 36 membres à 73 et le second de 7 à 15. Signe que la réforme était nécessaire. L'assemblée constitutive entérinera l'amendement à l'unanimité et c'est là que les divergences apparaissent. Pour les contestataires, le défaut d'élection du CD et du BE par l'assemblée plénière est une preuve que les congressistes n'étaient pas d'accord avec les travaux du congrès. La nomination du président serait donc en contradiction avec l'esprit des statuts. Faux! rétorque la présidence actuelle. Selon elle, les statuts ont aussi été amendés afin de permettre une élection du président malgré le défaut des organes et de quotas. Ce dernier a été désigné par l'assemblée elle-même pour une durée provisoire. Une assemblée qui a été amputée de la plupart de ses membres révoltés, précisent les contestataires. Comble de la supercherie, selon eux, la désignation du président s'est faite tard dans l'après-midi du dimanche 4 novembre alors que les billets d'avion des congressistes stipulaient leur retour en fin de matinée. “Devant le fait accompli, nous sommes en train de réfléchir à une nouvelle structure pour la représentation des MRE dans le monde. Une structure qui tire sa légitimité d'une large base sans exclusion et dans le respect des règles de la démocratie”, concluent-ils. Une chose est sûre, avec plus de 2,5 millions de MRE, il y a de la place pour tout le monde, les bons comme les mauvais.


Carte de visite

Le congrès tenu à Tanger a pour but de mettre en place une structure moderne de représentation des MRE dans le monde. Le monopole de la représentation devait en faire un interlocuteur de taille pour la défense de leurs intérêts des pays d'accueil et au Maroc. En plus des enjeux politiques, le congrès se fixait des objectifs économiques comme l'assistance au transfert du savoir-faire. Dans cet esprit, l'initiative a été encouragée par le Royaume depuis près de deux ans. A la fin, elle a réuni des potentialités marocaines établies dans près de 27 pays. Cependant, des instances représentatives qu'il devait élire, le congrès n'est sorti qu'avec une présidence provisoire et fort contestée.Adil HMAITY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc