×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Affaires

    Ciments du Maroc: Conjoncture défavorable en 2008

    Par L'Economiste | Edition N°:3020 Le 08/05/2009 | Partager

    . Les achats de clinker et de combustible plombent les résultats. L’usine d’Aït Baha, planche de salut2008 n’a pas été favorable à Ciments du Maroc. Mohamed Chaïbi, PDG du groupe, le reconnaît. Au cours de l’année écoulée, le cimentier a réalisé un chiffre d’affaires de 2,6 milliards, soit une augmentation de 13%. L’excédent brut d’exploitation, quant à lui, se situe à 961,87 millions de DH, en recul de 8,3% par rapport à 2007. Le résultat d’exploitation s’élève à 784,87 millions (-12,8%). Ces deux derniers indicateurs «ont été impactés défavorablement par les achats importants de clinker, ainsi que par le surenchérissement des coûts des combustibles solides, comme le coke de pétrole», déclare Mohamed Chaïbi. Celui-ci a subi également les coûts de la mise en service d’un refroidisseur à Marrakech. Quant au résultat courant, il est en dépréciation de 11,2% à 903,56 millions de DH. Ce qui n’empêche pas le résultat net de se situer à 872,62 millions de DH, en hausse de 42,5%. Le produit financier net s’élève à 119 millions de DH, intégrant principalement les dividendes distribués par les filiales Indusaha et Suez Cement Company. Pour ce qui est du CA consolidé, il s’élève à 3,4 milliards de DH (+13,5%). Le résultat d’exploitation s’élève à 841,11 millions de DH (-15,2%) et le résultat courant à 916,32 millions (-14%). Partant, le résultat net s’en trouve affecté et recule de 10,7% à 637,79 millions de DH. Le total passif consolidé s’élève à 5,03 milliards de DH. Afin de renflouer ses caisses, le groupe compte beaucoup sur sa nouvelle usine sur le site d’Aït Baha. Située à 50 km au sud-est d’Agadir, cette unité disposera d’une capacité annuelle de 1,6 million de tonnes de clinker et de 2,2 millions de tonnes de ciment. Elle comprendra notamment un atelier de broyage de ciment comprenant deux broyeurs verticaux. Une technologie qui n’est disponible pour l’instant que chez Holcim, à Settat. Le projet de Aït Baha dispose d’un budget de 3,4 milliards de DH. Un premier broyeur à ciment devrait être mis en service à partir de septembre prochain. Le second broyeur devrait être fonctionnel début 2010, en même temps que le four de l’usine. Le groupe table également sur le renforcement des activités de matériaux, principalement représentés par la filiale Betomar. Quatre nouvelles centrales pour le béton prêt à l’emploi sont prévues entre 2009 et 2010. Pour ce qui est des perspectives de l’année en cours, elles demeurent incertaines. «Le marché est en retrait de 1,7% à fin avril, notamment à cause de la grève des transports. L’incertitude dominera probablement jusqu’à la fin de l’été», indique Chaïbi. Ce dernier reste néanmoins confiant dans les grands projets en cours et à venir. Notamment les divers projets touristiques, de logements économiques, et même résidentiels. Sans oublier l’autoroute Marrakech-Agadir, ou la construction et le confortement de barrages.A. B.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc