×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 172.689 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 216.351 articles (chiffres relevés le 2/6 sur google analytics)
International

Budget: La Commission appelle à plus de responsabilité

Par L'Economiste | Edition N°:1975 Le 10/03/2005 | Partager

. Les 25 doivent accepter un budget 2007-2013 “ambitieux”La Commission européenne a appelé mercredi 9 mars les dirigeants de l’UE à mettre leurs actes en accord avec leurs discours sur la préservation de la cohésion sociale à l’échelle communautaire, en acceptant un budget communautaire 2007-2013 “ambitieux”. Les négociations sur cette enveloppe permettront de “tester l’engagement réel à la cohésion et la solidarité de ceux qui, aujourd’hui, au moins en paroles, sont en première ligne dans la défense du modèle social européen”, a déclaré le président de la Commission, José Manuel Durao Barroso. “L’Union ne devra pas se contenter d’être ambitieuse: si elle veut réussir, elle devra aussi mobiliser des moyens à la hauteur de ses ambitions”, a fait valoir Barroso devant le Parlement européen réuni à Strasbourg. “A cet égard, un accord volontariste sur les perspectives financières, donnant sa juste place à la cohésion, serait un élément déterminant pour renforcer et développer notre modèle social dans les prochaines années”, a-t-il estimé lors d’un débat sur la relance de la “stratégie de Lisbonne”. La révision de cette stratégie, adoptée en 2000, avec pour objectif de faire de l’économie européenne la plus compétitive au monde à l’horizon 2010, est l’un des dossiers majeurs à l’agenda du prochain sommet européen des 22 et 23 mars à Bruxelles. La présidence luxembourgeoise de l’UE aimerait pour sa part boucler les négociations sur le futur budget communautaire en juin. L’appel de Barroso s’apparente à une nouvelle pique à l’égard des six pays, dont l’Allemagne, la France et le Royaume-Uni, qui ont réclamé un plafonnement des finances 2007-2013 de l’UE à 1% du produit intérieur brut communautaire, alors que Bruxelles souhaite les porter à 1,14%. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc