×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Budget 2000: Objectifs atteints

Par L'Economiste | Edition N°:964 Le 23/02/2001 | Partager

Satisfecit général de l’équipe Oualalou quant à l’exécution de la Loi de Finances du deuxième semestre 2000. “Malgré la conjoncture défavorable et le report de l’ouverture du capital de Maroc Telecom, la situation des finances publiques a été maîtrisée ”, a déclaré M. Fathallah Oualalou. Chiffres à l’appui, le ministre des Finances a affirmé que les prévisions ont été réalisées quasi intégralement. Les projections en termes de recettes ont été atteints à hauteur de 75,2%. Retraité du montant qui était attendu de la cession des 25% de Maroc Telecom (initialement 11,4 milliards de DH), ce taux de satisfaction grimpe à 104%. Le déficit du Trésor au terme de l’exercice 2000 s’établit à 15,7 milliards de DH contre une prévision initiale de 16,5 milliards.Quoiqu’ayant enregistré une légère baisse par rapport au deuxième semestre 99, les recettes fiscales se sont bien comportées, récoltant les fruits des mesures introduites au cours des exercices précédents (mise à niveau des bilans, contribution libératoire, apurement des arriérés…). Elles ont été boostées par l’exceptionnel, notamment au niveau de la TVA intérieure et de l’IS. Mais globalement, toutes les prévisions ont été atteintes, voire dépassées. Il en est ainsi pour les impôts directs (103,8%), la TVA (103,7%), les droits de douane (106,5%) et les droits d’enregistrement et de timbres (101,3%).Seule fausse note cependant, le recul des recettes non fiscales dû à l’absence d’opérations de privatisation. Côté dépenses, des économies de 2,7 milliards de DH ont été réalisées durant le dernier semestre 2000, notamment au niveau des frais de fonctionnement et de matériel. Globalement, le taux de réalisation des dépenses ordinaires prévues par le budget s’établit à 94%. Les projections en termes d’investissement ont pour leur part été quasi intégralement exécutées avec un taux de réalisation de près de 99%.Conforté dans ses propos par M. Abdellatif Loudiyi, directeur du Trésor, le ministre des Finances a déclaré que “le coût global de la dette est resté quasiment au même niveau que celui enregistré un an auparavant, malgré le report de l’ouverture de capital de Maroc Telecom”. A fin décembre 2000, le stock de la dette totale du Trésor s’est élevé à quelque 268 milliards de DH, soit 75,7% du PIB. Ce montant est réparti entre la dette intérieure (56%) et la dette extérieure (44%). Les intérêts de la dette totale supportés par le Trésor se chiffrent à 18 milliards de DH, soit 5% du PIB ou 22% des recettes ordinaires de l’exercice 2000. oHanaâ FOULANI


Les dépenses du Fonds Hassan II

Au titre des six derniers mois de l’exercice 2000, le Fonds Hassan II pour le développement économique et social a dépensé 1,7 milliard de DH. Ce montant vient s’ajouter aux 250 millions de DH investis en 1999-2000. Au total, le Fonds aura déboursé 1,9 milliard de DH en 2000. Ces déblocages ont bénéficié notamment au programme autoroutier (500 millions de DH), à la résorption des bidonvilles et la lutte contre l’habitat insalubre (326 millions de DH) et à la recapitalisation des ERAC (200 millions de DH). L’eau potable et le tourisme se sont vu attribuer respectivement 100 millions de DH pour le Pager, 117 millions de DH pour les zones touristiques. Le reste a été réparti entre le développement de plusieurs zones industrielles (86 millions de DH) et le développement des opérations de microcrédit (50 millions de DH).
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc