×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:1935 Le 10/01/2005 | Partager

. LVMH négocie la cession de Christian Lacroix Le groupe de luxe LVMH est en négociation pour la vente de la maison de couture Christian Lacroix, déficitaire depuis de nombreuses années, à Falic Group (des Américains d’origine libanaise et russe), n°2 de la distribution en duty free aux USA, selon Nouvelobs.com. Le projet de cession a été présenté le 5 janvier au comité d’entreprise de Christian Lacroix. Le PDG de LVMH Bernard Arnault, qui a créé de toutes pièces la maison Lacroix en 1987, a décidé de vendre sa filiale, dont les ventes n’ont jamais décollé, pour se recentrer sur ses marques qui disposent du plus gros potentiel de croissance. Le créateur Christian Lacroix «placé devant le fait accompli» est «profondément blessé par la manière cavalière dont sa maison a été vendue».. American Airlines: Baisse drastique des prixAmerican Airlines, la première compagnie aérienne américaine, aura attendu un peu plus de 24h pour imiter sa concurrente Delta Air Lines et annoncer une baisse sévère de ses tarifs aux Etats-Unis. Les voyageurs qui prennent leur billet à la dernière minute ne seront plus autant pénalisés et il ne sera plus nécessaire de passer le samedi soir à destination pour profiter des tarifs les plus avantageux. American a donc simplifié sa grille tarifaire. Un aller simple en classe économique de Dallas/Fort Worth à Seattle a vu son prix baisser de 55% à 499 dollars. Auparavant, Northwest et US Airways avaient déjà aligné leurs tarifs sur Delta. L’annonce de la décision de Delta a créé une onde de choc qui a secoué toutes les compagnies aériennes historiques, qui pourtant ont déjà bien assez de problèmes. (AFP). Refonte de l’axe franco-allemand Le président de l’UMP, parti conservateur au pouvoir en France, Nicolas Sarkozy, et le dirigeant de l’Union chrétienne-sociale allemande (CSU) Edmund Stoiber ont préconisé une «refonte de l’axe franco-allemand» sur la base de l’Union européenne (UE) élargie, au cours d’une rencontre le 6 janvier à Kreuth (sud de l’Allemagne). «C’est quand même faire preuve de bon sens que d’affirmer que si l’Europe a changé, l’axe franco-allemand ne doit pas hésiter à évoluer», a estimé Sarkozy au cours d’une conférence de presse commune avec Stoiber.«Evoluer, cela ne veut pas dire distendre les liens. Bien au contraire, évoluer, cela veut dire les renforcer sans que l’alliance entre la France et l’Allemagne apparaisse comme excluant les autres,» a-t-il poursuivi à l’issue d’un entretien avec le ministre-président de Bavière (Sud).Selon Sarkozy, «on ne peut pas imaginer le poids de nos pays (France et Allemagne, ndlr) dans l’Europe des 25 comme on l’imagine dans l’Europe des six, des neuf, des douze».. Promotion de produits agricolesLa Commission européenne a décidé de cofinancer 20 programmes européens de promotion de produits agricoles comme l’huile d’olive, le lait, le vin, le boeuf, les fleurs ou encore les champignons, a-t-elle annoncé le 6 janvier dans un communiqué. Pour ces projets, répartis dans onze Etats membres (Belgique, Allemagne, Grèce, Espagne, France, Irlande, Italie, Pays-Bas, Portugal, Suède et Royaume-Uni), Bruxelles a débloqué 24 millions d’euros, la moitié de leur coût total. L’exécutif européen avait déjà consacré 10 millions à des programmes similaires en juin dernier.Ces programmes sont destinés à mieux faire connaître les produits agricoles concernés ou à en promouvoir la commercialisation en mettant l’accent sur les «avantages des produits communautaires, notamment en termes de qualité, de sécurité des aliments» ou encore de respect de l’environnement, selon la Commission.. Asie/G7: Moratoire accepté sur la dette Le G7, qui regroupe les pays les plus industrialisés, a accepté un moratoire sur le remboursement de la dette des pays frappés par les tsunamis, a-t-on appris le 7 janvier. Des sources au sein du Trésor ont indiqué encore qu’une annonce était prévue au sujet d’un accord du G7 sur ce moratoire, dont l’idée avait été approuvée le 6 janvier par les dirigeants asiatiques et mondiaux, réunis en sommet à Jakarta. La Grande-Bretagne préside cette année le G7. Le moratoire sur le remboursement de la dette doit encore être approuvé par le Club de Paris le 12 janvier avant d’être effectif, a précisé cette source à l’AFP. L’idée d’un moratoire est fermement soutenue par plusieurs pays européens, dont l’Allemagne, la Grande-Bretagne et la France, ainsi que par le Japon.. Les criquets menacent toujoursL’organisation de l’ONU pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a appelé le 7 janvier à ne pas baisser la garde face à la menace des criquets pèlerins, soulignant que la situation restait “grave” en Afrique de l’ouest. Selon la FAO, des essaims tardivement formés, issus de la reproduction estivale dans le Sahel, ont de nouveau envahi des zones du sud-est de la Mauritanie et de l’est du Sénégal. La superficie totale traitée depuis le début, en octobre 2003, de la recrudescence de la présence de criquets a atteint 12 millions d’hectares, selon la FAO.(AFP)

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc